-
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

01/08/17

Remise en état du forum. (En construction)
Pensser à voter. =D

Les nouveaux arrivants sont priés de se faire répartir dans les 7 jours suivant leur inscription.
Répartition

Puis de poster leur présentation dans les deux semaines suivant celle-ci.
Présentation
Ce forum est en cour d'optimisation pour FIREFOX


Une section "lien sociaux et familiaux" est maintenant en place.
Créé vos liens

Privilégiez les personnages prédéfinis.
Regardez les choix!

N'hésitez pas à poser des questions où à faire des suggestions

Partagez | 
 

 Maison de caractère {Abandonné}

Aller en bas 
AuteurMessage
Smetanka
Invité
avatar


MessageSujet: Maison de caractère {Abandonné}   Lun 17 Aoû - 4:54

 Elle avait mal aux pieds … très mal, ses orteils étaient tellement endoloris qu’elle ne les sentaient plus et, la plante de ses pieds, raides, lui provoquait des élancements à chacun de ses pas. Une grimace déformant son visage en permanence, la jeune fille avança d’encore quelques pas avant de se laissait tomber sur une touffe d’herbe rase, juste à côté de la maison hurlante.

 Ses paquets lui tombèrent de ses mains alors que ces dernières se précipitaient, fébriles, empressées et maladroites sur les lanières de ses chaussures. Elle desserra les boucles et, pu ôter ses pauvres petits pieds tuméfiés des vierges de fer les maintenant prisonniers. Les richelieu pour faire du shopping étaient, en définitive une mauvaise idée … L’adolescente se surprit à regretter de n’avoir pas emmené une paire de légères et confortables chaussures en toile … Elle qui haïssait les chaussures plates, chaussures la ramenant, et lui rappelant, à sa petitesse.

 Quelque peu soulagée, elle étendit ses jambes rayées de jaune et de noir et, fit bouger ses orteils dans « un ordre quelque peu anarchique ». Elle poussa alors un soupir de soulagement et, tout en essayant de ne pas penser au calvaire que serait le retour jusqu’à Poudlard, notre jeune Serpentard ouvrit l’un de ses sacs, en sortant une pile de livres tous d’un aspect plus ou moins miteux. Mademoiselle De Bofrand avait trouvé quelques merveilles chez un bouquiniste d’occasion. Elle sortit, à la suite, sa baguette magique et, la place sur la reliure d’un des livres avant de murmurer d’une voix, néanmoins claire :


« Reparo »

 Immédiatement, la couverte se répara, se recolla sur la tranche. Smetanka observa le livre, d’un œil circonspect. Cela ferait, cependant, l’affaire. Elle continua sa courte inspection avant de ranger à nouveau, les livres dans leur sac. Le second sac contenait quelques longueurs de tissus dont la jeune fille se servirait pour faire des vêtements, tout au fond, cependant, étaient camouflées deux petites merveilles que l’adolescente avait eut un mal fou à trouver … Elle en sortit une. Et, avec délice, ôta l’emballage plastifié avant d’ouvrir la boite en carton, le papier aluminium recouvrant les cigarettes fut ôté d’un geste brusque et, la jeune fille sortit un long tube rempli de tabac. Elle plaça le filtre entre ses deux lèvres blanches, l’humecta et, sortant sa baguette l’alluma. Elle s’allongea alors dans l’herbe rare et, aspira une longue bouffée.

* Juste à temps, un peu plus et j’aurais vraiment été en manque…*

 En effet, il n’était pas facile à Poudlard de pouvoir trouver un bar tabac moldu. Cela faisait, d’ailleurs, une semaine qu’elle se tracassait la tête pour trouver une combine à la noix qui allait lui permettre d’en avoir. Elle avait finit par trouver en se fiant à son cousin du côté de sa mère, une espèce de beau gosse mièvre travaillant pour le gouvernement … Pas sa tasse de thé en gros, mais pour cette saloperie qu’est la cigarette, Smetanka se sentait prête à tous les efforts !

 Chose totalement idiote, il fallait l’avouer compte tenue du fait que, magiquement, elle pouvait très bien s’ôter la dépendance. Pourtant, notre jeune albinos se complaisait à merveille dans l’idée qu’elle se détruisait la santé en fumant. Effectivement, Smetanka ne s’aimait pas v raiment et, ainsi, sa quête des ragots, son envie de toujours en savoir plus sur les autres, sa méchanceté naturelle découlaient de la simple close qu’elle ne s’aimait pas. De toute façon, comment s’aurait été possible … qu’elle s’aime ? Elle était blanche de la tête aux pieds, la couleur la lus ennuyeuse au monde, elle était bien trop mince, bien trop petite, sa carrure de fillette n’incitait pas à la peur !

 A cette pensée, la jeune fille secoua se redressa et secoua sa longue chevelure à présent parsemée de terre, de mousse et autres débris végétaux. Elle tira une bouffée plus longue. Des picotements lui venaient aux yeux. Les élèves lui avaient toujours reprochés son sadisme, ils lui reprochés de toujours « taper ou ça faisait mal ». Mais eux, s’étaient-ils une fois penchés sur le cas de cette jeune fille albinos ? Non, bien au contraire c’était si amusant de l’appeler squelettes, fantômes … rien d’étonnant !

 Elle secoua encore une foi la tête pour se débarrasser de ses idées noires. C’était du passé maintenant,  à présent,  elle était à Poudlard, une école ou apparemment se cachait bien des mystères. Elle allait s’amuser, d’ici peu de temps, les premiers secrets commenceraient à apparaître et, son insatiable curiosité cesserait peut-être !

 Sur cette dernière pensée, la jeune fille se rallongea, ferma les yeux et, dans un brouillard de pensées nébuleuses continua à fumer, savourant le plaisir que ce geste lui procurait et complètement abasourdie par la nicotine rentrant dans son corps. Son seul véritable pêché-mignon …
Revenir en haut Aller en bas
Dereck courval
4ème année
avatar

Masculin

Messages : 16
Age : 24

MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Mer 9 Sep - 22:53

Dehors il faisait un temps radieu, l'air était paisible et le ciel était dégagé ce qui laissait les rayons du soleil caresser la peau pâle de Déreck. Il avait de la misère à brunire ce qui faisait qu'il restait pâle été comme hivers. Le poufssoufle se promenait sur l'herbe verte du parc entourant le château. Il y avait beaucoup d'élève qui se prélassaient au soleil ou d'autres s'amusaient par-ci par-là. Il n'y avait aucun doute, magnifique journée. Le jaune et noir voulait en profiter d'avantage alors il décida d'aller faire un tour à pré-au-lard.

Sur place il se dirigea en direction des Trois balais pour aller y prendre sa boisson préféré, la bierreauxbeurres biensur. Sur son chemin, l'air était différent jusqu'à dire même glacial... Les détraqueurs étaient donc pas très loin d'ici... Pourquoi personne ne s'occupe pas de les garders à Azkaban?! C'est leur place après tout. Il y avait surement des premières années encore ici puisqu'il ne faisait pas encore nuit. Surement que personne d'entre eux ne savait encore se déffendre de ces bêtes. Le troisième année se dépêcha pour voir si ceux-ci avait commencer à causer des dégats.

Ils étaient là, sur la rue principale, près des Trois balais mais aucun d'entres eux n'y avaient entré. Il était encore temps d'agir. Déreck se dirigea directement vers eux, il n'avait pas peur d'eux puisqu'il savait contrôler son patronus depuis la deuxième. Il se dit qu'il arrivait à temps vu qu'aucun d'entre eux n'avaient atteint pesonne jusqu'à maintenant. Le jaune et noir tira sa baguette de ses jeans et se placa direct devant la bande qui se tenait devant lui.


'' SPERO PATRONUM ''

Un long filet argenté en sorti pour allé crée un grand et majestueux loup des bois. Il avait toujours été fièr de son patronus parce que le loup exprime un être robuste, agile et intelligent. Il est l'allié parfait pour un sorcier. Son loup se mit à courir comme une tête chercheuse ce qui fit fuir les détraqueurs sur la place. Il ne prit pas longtemps pour que l'air redevienne paisible et que les gens se remettent à sortir et se promener sur la rue.

Déreck changea d'idée concernant la bierreauxbeurres qu'il avait eu envi plus tôt. Il alla plutôt dans le sens contraire. Plus il marchait, plus il voyait les gens de bonne humeur ce qui agrandissait la sienne. Ça faisait du bien de se promener dans un endroit où il est bon vivre. En espérant que les détraqueurs ne reviennent pas de si tôt! Le troisième année passa devant plusieurs boutiques sans s'y arrêter nécéssairement. Il avait bien assez d'argent mais il n'avait pas envi de la depenser pour le moment.

Devant lui se tenait cette grande maison assez effrayante, la Cabane hurlante. Personne n'y mettait les pieds mais, une seule personne était assise dans l'herbe, déchaussé. Cette jeune fille attira son attention, elle était étrange, encore plus claire que lui c'était incroyable!! C'était peu-être l'effet de la cigarette qu'elle fumait. Ahh les chères produits moldu, pas toujours très bon. Il décida d'aller la rejoindre, ça lui plairait surement d'avoir de la compagnie. Il s'assit à côté d'elle.


'' Salut, moi c'est Déreck et toi? Hum, pourquoi t'es ici, dans cet endroit isolé? ''

Hum, parce que j'veux être seule, avoir la paix? C'est la réponse à laquelle il s'attendait mais il la laissa répondre quand même. Il n'allait pas la gêner si elle en avait pas envi. C'était donc à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Smetanka
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Sam 26 Sep - 10:06

 Alors qu’elle s’amusait à faire des ronds de fumées et à les contempler s’évanouir, la jeune fille ne prenait plus garde aux bruits qui l’entourait. Ce fut pour cette raison que lorsqu’il se laissa tomber à ses côtés et lui adressa la parole, elle poussa un hurlement, se releva en catastrophe et laissa tomber sa cigarette dans l’herbe, herbe qui commença, de suite, à fumer.

 La demoiselle poussa une série de jurons flamboyants et français. Parmi cette tirade l’on pouvait reconnaître les mots « put*** », « mer** », « mère », « race » … Le tout formant un étrange « bouilli boulga » incompréhensible, destiné seulement à calmer les nerfs de la jeune fille. Voyant que l’herbe commençait à, sérieusement, fumer, elle ressortit sa baguette et murmura un bref :


« Aguamanti »

 L’eau tomba en cascade claire de l’extrémité de sa baguette et éteignit le mégot fumant. Une moue maussade aux lèvres, la Serpentard saisit la cigarette non terminée et toute détrempée et, la contempla, sinistre … Une de gâchée ! Elle fronça les sourcils et se tourna vers le garçon, prête à l’invectiver. Cependant lorsqu’elle leva les yeux, rejetant sa blanche chevelure en arrière elle fut coupée dans sa tirade par le physique du garçon. Il était blanc, comme elle. Intriguée, elle le contempla en plissant les yeux et, elle reprit son calme. Vu son expression, il n’avait pas l’air décidé à la dénoncer parce qu’elle. Aussi, tout naturellement, elle ouvrit son paquet et en sortit une autre blonde qu’elle se cala au coin des lèvres. A nouveau, elle l’alluma avec a baguette. Elle prit, alors, une profonde inspiration, fermant les yeux et savourant.

 Lorsqu’elle rouvrit ses paupières, elle reporta son regard bleu acide sur le garçon et lui adressa le seul sourire qu’elle connaissait. Le sourire qui arrivait à cacher son caractère des plus mauvais. Lui tendant la main, elle se présenta, avec un fort accent français :


« Bonjour, excuse moi pour le jurons, je ne t’avais pas entendu venir ! Je me prénomme Smetanka De Bofrand et je suis à Serpentard, à Poudlard ! »

 Elle laissa sa phrase en suspens, lui donnant l’opportunité de se présenter à son tour. Puis, elle se mit à réfléchir à sa question, elle ne trouvait pas l’endroit très isolé pour sa part. Mais, il fallait avouer que la cabane hurlante avait mauvaise réputation. Elle reprit, donc, la parole, lui expliquant sa mésaventure.

« A vrai dire, Dereck, si je me suis installée ici, c’est parce que mes chaussures me faisaient horriblement souffrir et, je ne me voyais guère continuer jusqu’au château ! »

 Elle hocha la tête pour ponctuer ses mots avant d’inspirer une longue bouffée. Durant son speach, dit pour mettre le garçon en confiance, elle n’avait cessée de l’observer de son regard glacial. Il paraissait quelqu’un de sympathique, le genre de garçon auquel la vie sourit et qui n’a de plus grave soucis que le prochain devoir !

 Mais, il fallait se méfier, la jeune fille était bien placé pour le savoir ! En effet, qui donc aurait put deviner ce qu’elle était réellement. Grâce à sa carrure de miette et son sourire désarmant, personne n’aurait pu soupçonner la personnalité malsaine de Smetanka.

 La Serpentard inspira à nouveau une longue bouffée et songea que si le garçon lui donnait son nom de famille peut-être aurait-elle de nouveaux détails. En effet, la curiosité et la mémoire de Smetanka étaient toujours en action et, la demoiselle connaissait beaucoup de familles anglaises.
Revenir en haut Aller en bas
Dereck courval
4ème année
avatar

Masculin

Messages : 16
Age : 24

MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Jeu 15 Oct - 22:55

La réaction de Smetanka ne fut pas des plus accueuillante pour Dereck. Elle mit même le feu au parterre! Mais cela ne dura pas. Quand elle se fut calmer, elle le regarda avec un air étrange, presque intriguer... IL avait quelque chose de spécial sur le visage? Il ne s'en fit pas trop. Il n'était pas le genre à se venter de son physique parce que oui, il se faisait souvent dire qu'il était beau mais, il ne s'enflait jamais la tête avec sa. Il n'en soufflait jamais mot.

Dans le passé il avait déja eu une copine ou il s'étaient séparé récemment. À la fin de sa deuxième année à Poudlard, il s'était rendu compte que ça ne collait plus entre eux. Judith, de son prénom, avait elle aussi constaté la désentente de leur couple alors ils s'étaient séparé d'un accord commun. Ce fut la bonne décision parce que il .tait temps de passer à autres choses. En regardant Smetanka, il fut surpris que celle-ci lui tende la main.

« Bonjour, excuse moi pour le jurons, je ne t’avais pas entendu venir ! Je me prénomme Smetanka De Bofrand et je suis à Serpentard, à Poudlard ! »

Il lui tendit la main à son tour. Mais c'est qu'elle avait de la jasette la petite! En revanche elle s'était bien reprise de ses jurons. Elle avait un accent qu'il n'arrivait pas a identifié l'origine, mais cela lui allait bien.

« A vrai dire, Dereck, si je me suis installée ici, c’est parce que mes chaussures me faisaient horriblement souffrir et, je ne me voyais guère continuer jusqu’au château ! »

Rah les filles! Il fallait toujours qu'elles trouvent le moyen de se pleindre quelque part xD Mais à n'en voir son expression, aussi avec la paire de chaussure qu'elle portait jusqu'alors, il comprit l'égard de ses grimaces. Elle portait de simple chaussures plates! C'était bien normal qu'elle aie mal... des basket aurait été des plus appropriés. Mais bon, chacun sa façon de voir les choses.


'' T'inquiète pas pour ça, j'y suis habitué aux femmes colériques!''

Biensur, il avait dit â sur un ton tellement sarcastique que, quiconque aurait trouvé sa déplacé ou arroguant ne serait que naïf. Déreck aimait jouer avec son humour par-ci par-là même si quelques fois cela rendait les gens mal à l'aise. Menfin,,, cette fille avait quelque chose de mystérieux, d'étrange mais il n'identifiait pas quoi. Pour l'instant, le troisième année la regardait droit dans les yeux avec un sourire béat. IL allait lui flanquer un de ces rires si jamais il continuauent de la regarder ainsi! Il prit donc le taureaux par les cornes.

'' Bon alors raconte, tu vien d'où dit-moi? T'as des frères et soeurs? Un copain? Bon j'y vais fort mais faut ben tester les nouveaux élèves! ''

Ça c'était un côté qu'il aimait bien, taquiner les nouveaux à l'école. Par contre, il était loin de savoir à quel point la serpentard pouvait être différente de la description qu'il se faisait d'elle. Vu comme ça, tout bonnement, elle avait l'air d'un être plutôt sage malgré son affection pour ces bâtons de fumés et aussi sans embuche. Mais son petit côté mystérieux l'emportait toujours aux yeux du Poufsouffle. Qui sait, peu être allait-il découvrir un de ces jours de quoi il en retourne.
Revenir en haut Aller en bas
Smetanka
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Dim 18 Oct - 9:48

[Smety porte des richelieu à hauts talons ^-^ pas des ballerines  ]

 Smetanka écouta Dereck en se callant un sourire amical sur les lèvres. Elle se demandais qui il était. Elle détestait ne pas connaître le nom de famille, en effet, sans lui elle ne pouvait rien découvrir sur la personne.

 Souriant toujours, elle replongea la main dans son sac et trouva le petit paquet rectangulaire. Elle le rouvrit et en ressortit une cigarette. L’inquiétude causée par l’arrivée de Dereck l’avait empêchée de finir sa précédente. En effet, si la réaction de la jeune fille avait été si impressionnante c’était que, malgré le fait qu’elle tentait de jouer la rebelle en fumant, elle ne désirait pas se faire renvoyer !

 Elle la porta à ses lèvres, l’alluma avec sa baguette et, fermant, à nouveau, les yeux, en aspira une longue bouffée qu’elle garda quelques secondes avant de la recracher par les nez. Elle rouvrit les yeux, dardant ses prunelles turquoises sur son interlocuteur et, avec un sourire engageant lui tendit le paquet. Fumait-il ? Ne fumait-il pas ? Il était toujours bon de savoir ce genre de détail. Une fois, ça lui avait même sauvé la mise.


 ///Flash-Back/// : Ce jour là  Smetanka était allongée derrière des bosquets, une paire de jumelles à la main, une cigarette au bec, en train d’observer un professeur et une élève. Elle soupçonnait une relation entre ces deux là depuis quelques temps déjà et s’ingéniait à avoir des preuves. Elle eut un léger sourire lorsque les deux protagonistes, se croyant à l’abris des regards se serrèrent dans les bras l’un de l’autre. Un sourire machiavélique aux lèvres, la demoiselle sortit un antique appareil photo moldu, à pellicule et le porta à son visage. Alors qu’elle allait prendre le cliché, une voix de garçon se fit entendre dans son dos.

« Prise sur le fait à fumer ! »

 Paniquée, Smetanka se retourna. Une de ses victimes venaient sûrement se venger. Cependant, lorsque son regard se posa sur le jeune homme, un sourire confiant remplaça ses traits affolés. Sans un mot, elle fouilla dans son sac et, en sortit un cliché animé ou l’on voyait le même jeune homme tirant lui-même sur une cigarette. La demoiselle le lui colla sous le nez et, d’une voix confiante lui expliqua :

« Tu me dénonce, je te dénonce. » ///Fin du Flash-Back///


 Smetanka revint à la réalité et fronça les sourcils en écoutant le jeune garçon parlait. Lorsqu’il eut terminé sa phrase, elle leva le doigt, très scolairement et sur un ton interrogateur lui demanda une précision :

« Excuse-moi, que veut dire « colérique » ? Je travaille mon Anglais depuis peu et, j’ai encore un peu de mal avec certains mots et certaines tournures. »

 Comme toujours, Smetanka s’était exprimée dans un Anglais très soutenu, très scolaire. Ses tournures étaient, bien souvent peu naturelles, un peu alambiquée et, de ce fait, il lui arrivait de mal comprendre les Anglais eux-mêmes qui parlaient de façon plus relâchée. Elle lui adressa un sourire resplendissant, tira une bouffée sur sa cigarette et, encore une foi s’interrogea sur le nom de famille du jeune homme.

 Pensive, elle se demandait d’où venait son extraordinaire amabilité, elle qui était une véritable garce d’ordinaire. Sans doute le physique du jeune homme, quelque peu semblable au sien y était pour quelque chose. Ou peut-être son arrivée dans une nouvelle école ou elle ne connaissait personne … Elle ne savait pas trop mais, cela l’inquiétait. Que faire si toute sa vergne avait disparue ? Elle allait se sentir bien vide …

 Elle sortit de sa réflexion et remarqua le regard pantois du jeune homme sur elle. Un nouveau sourire apparut sur ses lèvres et, elle lui passa la main devant les yeux. Soudain il changea et passionné se mit à lui poser des questions sur sa vie privée. Durant quelques secondes, le visage de Smetanka se ferma, ses poings se crispèrent et, un quelque chose d’indéfinissable voila son regard. Mais, la demoiselle était une excellente actrice et, se reprit rapidement. Un sourire à la ultra-bright mais aux coins ironiques prit possession de ses lèvres et, brusquement, elle se mit à quatre pattes et approcha son visage du jeune homme avant de lui pose son index sur le bout du nez.


« Voila une curiosité bien mal placée … Cependant, je me sens d’humeur joyeuse en cette journée aussi, saches, pour ta gouverne, que je suis française et que j’ai deux petits frères. Ah oui, je suis, aussi, célibataire. »

 Elle ne parla pas du tout du côté compliqué de sa famille. Elle ne parla pas de son nom de famille différent de celui de son père. Nom prit pour que l’on évite de faire le lien entre elle et son père. Elle ne parla pas non plus de sa mère que plus jamais elle ne verrait, de sa sal*** de mère qui l’avait abandonnée. Elle ne rajouta rien sur son compte, préférant interroge rà son tour le jeune homme.

« Et toi, quel est ton nom de famille ? Tu es Anglais ? Tu as des frères et de sœurs ? Une petite amie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dereck courval
4ème année
avatar

Masculin

Messages : 16
Age : 24

MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Dim 18 Oct - 23:20

Toujours cette satané cigarette au bout des lèvres! Mais qui avait-il donc d'attrayant à fumer cette saloperie? Déreck en avait pas la moindre idée mais tout ce qu'il savait s'était que ce n'était pas bon pour la santé. Il n'en dit pas mot pour autant à Smetanka parce que celle-ci avait vraiment l'air de l'humer avec gout. Que fut la surprise quand la petite demoiselle lui tendit le paquet. Devait-il accepté et embarquer dans son jeu? Non, jamais il ne se rabaisserait à faire ce genre de chose. Il refusa d'un simple hochement de tête et détourna le regard.

* Qui est cette mystérieuse fille, elle n'a que quoi, 15 ans et elle fume comme une cheminée! Humm, il y à toujours quelque chose derrière ça...*

Perdu dans ses pensées, il n'entendit pas la question de la serpy. Il ne prit même pas la peine de lui demander quel était l'objet de son questionnement. Il se leva plutôt et commenca à faire les cents pas devant la jeune fille. Le jaune et noir avait l'habitude d'aller vers les nouvelles élèves pour les faires visiter et leur faire sentir qu'elles pouvaient être à l'aise ici. Cela avait été comme ça avec Judith. Lui était en deuxième et elle, en première. Il l'avait approché comme toutes les autres auparavent mais celle-ci avait été différente. Pourtant, il ne faisait pas ça pour charmer les filles mais pas du tout. Seulement, il s'était attaché à elle en apprenant à la connaître et un couple entre eux s'était crée.

Mais bon, cela n'était que du passé et maintenant il se trouvait face à une jeune fille aux désirs interdits. Le pouffy vint se rasseoir mais cette fois, il se mit plutot face à face à elle, geste qu'il eu presque regretté. Smety s'était approché, à quatre pattes, tellement rapidement de son visage qu'il eu cru qu'elle allait l'embrasser. Ce qu'elle ne fit pas. Pourtant il n'eut même pas de geste de recul. Étrange... La verte et argent se contenta plutôt d'un geste encore plus bizarre, elle lui ecrasa un doigt sur son nez. Il regarda son index ce qui fit croiser ses yeux drôlement, mais il les releva aussitôt que celle-ci se mit à parler.

''Voila une curiosité bien mal placée … Cependant, je me sens d’humeur joyeuse en cette journée aussi, saches, pour ta gouverne, que je suis française et que j’ai deux petits frères. Ah oui, je suis, aussi, célibataire.''

Française? Voilà d'ou provenait cet accent! En plus de ça elle avait deux petits frères. Ça devenait presque mignion. Son ton avait changé quand elle avait mentionné qu'elle était célibataire. Essayait-elle de faire passer un message? Déreck ne voulait pas s'aventurer là dedan. Elle avait de beaux yeux turquoises, un jolie visage mais cela n'était pas très important. Il fallait connaître l'interieur pour aimer. En fait c'était sa règle à lui et il comptait bien la respecter. De toute manière, il n'avait pas la tête à ça. Célibataire était une position confortable pour lui pour le moment.

« Et toi, quel est ton nom de famille ? Tu es Anglais ? Tu as des frères et de sœurs ? Une petite amie ? »

Il lui repondit sans hésiter. Qu'avait-il à cacher? Rien du tout par contre il ne comptait pas lui parler de Judith. Ses yeux qui, plus tôt étaient d'un bleu ciel, commencait à devenir rouge. Cela lui arrivait quand son humeur changeait subitement. C'était un phénomen que lui et sa mère n'avait jamais comprit.


'' Je suis anglais évidement, Courval est mon nom de famille...''

Il s'arrêta là, il aurait pu avoir un autre nom de famille... Tout sa était la faute de son stupide de père fantôme! Il s'était marié avec sa mère ce qui lui avait fait changé son nom. Mais quand Déreck fut découvert en tant que foetus, son père ne voulut plus rien savoir de son engagement. Depuis ce temps, le pouffy avait une répugnace total envers cet être. Il hésita avant de continuer à répondre mais le fit tout de même.

'' Hum, je n'ai pas de frère ni soeur mais enfant unique. Pour ce qui est de mon statu, je suis célibataire et franchement, ça me va bien comme ça.''

Il n'avait pas dit ça sur un ton méchant ou provocateur, au contraire, il avait prit son air de chien battu. Mais ce n'était pas pour faire pitier, seulement, c'était qu'il se sentait assez seul même avec de la compagnie... Il commencait à faire noir à l'extérieur alors il était temps de rentrer. Il se leva et prit Smetanka par la main pour la lever du gazon qui commencait à devenir de plus en plus froid.

'' Moi je rentre tu m'accompagnes? Si tu as encore de la misère à marcher j'peux toujours te porter ainsi que tes paquets.''

Elle avait tout à fait le droit de refuser par contre il n'aimait pas trop savoir qu'une première année reste seul dans la noirceur. Hey oui, il avait ce côté protecteur en lui. Peu importe sa réponse, il lui avait tout de même proposé non?

'' Ha oui au fait, je garde le secret puisque ton pécher mignion est interdit mais en retour de mon silence, tu éteint sa! ''

Son ton était moqueur et sans ordonnance quelconque mais il détestait tout de même l'odeur que ça dégageait. Il avait toujours la main de la belle dans la sienne mais la relâcha. Il lui lanca un clin d'oeil complice et se retourna vers le chemin du château.
Revenir en haut Aller en bas
Smetanka
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Sam 24 Oct - 5:07

 Smetanka s’était rassise et commença à s’étirer, nonchalamment, un œil fixé sur la cabane hurlante. Cette maison la fascinait. En effet, selon les habitants du village elle était hantée. Smetanka savait que ça ne pouvait pas être vrai et, aurait aimé découvrir le secret de cette maisonnette branlante. Finalement, elle reporta son regard sur Dereck qui s’était mis à parler. Il lui répondit et, lorsque Smetanka sut son nom de famille, elle eut un sourire piquant et acide. Un sourire des plus faux, son sourire des découvertes. Elle plaça un de ses index sur sa propre joue, laissant une petite marque d’ongles et continua de l’écouter. Elle réfléchirait à la famille entourant ce nom plus tard.

* A vue de nez, ce nom ne me dit rien …*

  A l’indication qu’il était fils unique, les yeux de Smetanka s’arrondirent et elle eut une moue boudeuse. Elle-même avait dut vivre sans ses demi-frères quelques années et, s’avait été véritablement horrible. La présence des deux chenapans la détendait. Elle adorait les revoir lorsqu’elle rentrait durant les vacances. Elle se rappela de leur envoyer un hibou en rentrant, sinon ils allaient encore lui faire la tête.

 Elle observa sa mimique de chien battu, se demandant pourquoi il prenait cette tête. Elle-même était célibataire de nature, refusant les petits amis. Elle refusait de sortir avec un être qui ne voudrait, inévitablement, que mettre la tête de ses affaires. Et, de toute façon, qui aurait pu accepter le caractère de Smetanka. Elle n’était pas prête de changer et, c’était, d’ailleurs qu’on l’avait envoyé à Poudlard. Choix détestable pour la demoiselle qui se retrouvait dans la maison de sa salo** de mère.

 Soudain, Dereck se leva et lui tendit une main. Complaisante, la jeune fille la saisit et, il la releva. Levant la jambe et tordant tout son corps pour pouvoir regarder ses talons, elle eut une grimace. Les richelieu lui avait véritablement broyé ses petons. Ce n’était guère beau à voir et, une fois rentrée, il faudrait qu’elle désinfecte. Grimaçant, elle reposa son pied par terre et, se dit qu’il était véritablement inutile de remettre ses chaussures, elle n’arriverait jamais à marcher avec. A sa question, elle hocha la tête avant de prendre la parole.


« Non, ça ira, je vais venir avec toi … Je n’aime pas trop le noir … »

 A peine ces mots étaient dits que Smetanka se flagellait mentalement. Ses yeux s’arrondirent et sa bouche s’ouvrit à moitié. Est-ce qu’elle lui avait vraiment dit qu’elle avait peur du noir ? Oui  … Elle avait dévoilé à quelqu’un qu’elle ne connaissait que depuis trente minutes un de ses plus grands secrets. Pire, elle lui avait dévoilée un point faible. Chose qu’il ne fallait jamais faire, même avec les personnes en qui en a entièrement confiance. Elle finit par secouer la tête, de dépit, fronçant les sourcils, énervée contre elle-même.

 Elle se pencha, rangea ses chaussures dans un sac, continuant de tirer quelques taffes de temps en temps. Soudain, à ses derniers mots, ses yeux s’arrondirent de nouveau. Rapidement, le garçon lâcha sa main et se retourna. Il eut de la chance car, le regard de Smetanka se fit sombre, ses sourcils s’arquèrent et, ses poings se serrèrent. Un moment elle hésita à le frapper mais, sa cervelle tournant à plein régime, elle décida qu’il vaudrait mieux se venger de ce qu’il venait de dire. Peut-être qu’il avait lancé ce deal en l’air. Ou alors, elle s’était trompé à son compte et elle se trouvait devant un véritable magouilleur, à son image.


* de toute façon, pour qui il se prend. Je découvrirais ses secrets et je lui ferais la même chose. Il va regretter de m’avoir fait du chantage. *

 La demoiselle laissa tomber sa cigarette sur le sol et se baissa pour la frotter contre la terre. Elle finit par se relever, tentant de se calmer et, attrapa ses sacs. Puis, elle rejoint Dereck, tentant de ravaler ses paroles acides. Elle finit par le rejoindre, marcher pieds nus ne la dérangeait pas, aussi, elle avançait assez vite. Lorsqu’elle le rejoint, tâtant le terrain, elle le regarda et, sur un ton moqueur lui fit remarquer.

« C’est mal de faire du chantage … »

 Elle détourna son regard de son visage. Elle n’arrivait pas à sourire, pourquoi ? On l’avait plusieurs fois, déjà menaçai de la dénoncer pour la cigarette mais, elle avait pensé que ce garçon était différent. Déjà il lui ressemblait physiquement et puis, il avait paru tellement désintéressé à Smetanka. Si elle s’était trompée il lui faudrait revoir, entièrement son jugement.

 Enfin, pour l’heure il fallait surtout qu’elle trouve le plus de renseignements possibles sur la famille Courval. Rien de bien difficile lorsque l’on savait ou chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Dereck courval
4ème année
avatar

Masculin

Messages : 16
Age : 24

MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Mar 27 Oct - 22:54

« Non, ça ira, je vais venir avec toi … Je n’aime pas trop le noir … »

Normal, qui aime le noir à part peu être les morbides, les mangemorts, les êtres malveillant?... en fait il ravala ses paroles. la plupart des sorciers n'avait pas peur du noir mais dans son cas, elle venait d'arriver et la cabane hurlante n'était pas plus accueillante le soir comme de jour. Déreck se retourna vers Smetanka qui rangeait ses souliers dans ses paquets. Elle le rejoignit pied nu ce qui la faisait sautiller. C'était amusant de la voir aller avaec sa hauteur qui ne l'avantageait pas.

« C’est mal de faire du chantage … »

Il avait fait ça lui? Mais non...


'' C'est pas du chantage que je te fais et j'ai pas l'intention de te dénoncer seulement, cette odeur me répugne c'est tout! ''

Il détestait ça par dessu tout, il y avait peu-être une raison à ça mais il ne savait pas pourquoi. En regardant la serpentard de nouveau, il remarqua qu'elle avait un regard mauvais. Il y avait quelque chose dans ses yeux qu'il n'arrivait pas à déceler. Elle avait l'air de l'inspecter de fond en comble c'était presque effrayant. Mais il y porta guère attention.

'' Bon tu m'as toujours pas dit si tu voulais que je te porte? Je vous enmène où vous voudrez chère demoiselle. ''

Hey oui il savait se porter soucieux et galant parfois pour les femmes! Quoi que fusse sa réponse, il continua à la regarder droit dans les yeux. D'après lui, il retournerait droit à sa salle comune et il s'assurerait qu'elle entre à la sienne. Parfois, il se demandait pourquoi il n'était pas préfet des Poufsouffles.Il était discipliné et prenait gare aux élèves mais bon, chacun son jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Smetanka
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Lun 11 Jan - 17:29

Smetanka replongea ses prunelles dans celles de Dereck qui la dévisageait. Il disait qu’il n’avait pas voulu lui faire de chantage. Peut-être Smetanka était-elle trop méfiante. Pourtant on lui avait dit que Poudlard n’était pas mieux que son ancienne école. On lui avait dit de se méfier car il était possible que même avec tout le réseau de renseignement qu’elle avait en sa possession elle s’attire des problèmes. On lui avait dit qu’elle risquait de se retrouver confronter à des suppôts du célèbre mage noir. Qui plus est, la maison dans laquelle elle avait été répartie avait une très mauvaise réputation. Mais, cela convenait parfaitement à Smetanka. Elle n’était pas courageuse et se retrouver du côté des « méchants » pouvait avoir du bon, ces derniers ayant en général moins de scrupules que les « gentils ».

Elle se tira à grand peine de ses pensées, et força ses lèvres à se retrousser en un sourire. Elle ne quitta pas des Dereck, et son sourire devint plus franc. Elle ne pouvait pas s’être trompée, elle ne se trompait jamais, son flair était imparable. C’était donc quelqu’un de bien, peut-être même trop pour qu’elle puisse le fréquenter. Mais bon, il lui serait utile, un anglais qui devait connaître tous les secrets des élèves. Smetanka prit donc la résolution qu’elle écraserait sa cigarette afin de ne pas déranger le jeune homme. Une première, sans doutes, compte tenu de son tempérament orageux et individualiste.

Elle quitta des yeux Dereck, porta une dernière fois le tube blanc à ses lèvres, inspira une longue bouffée et la jeta à terre. Elle se servit d’une de ses chaussures pour l’écraser. Alors qu’elle était accroupie, elle en profita pour recracher sa fumée. De cette façon elle évitait de polluer l’air du Poufsouffle. Elle se redressa et à son invitation elle éclata d’un rire franc. C’était la première fois qu’on l’appelait « chère demoiselle ». Cependant son rire se tarit vite et ses sourcils se baissèrent, attristés. Elle songeait à ce qu’elle était et ses pensées se firent plus acides. Si Dereck apprenait ce à quoi elle occupait ses loisirs, il la détesterait. Smetanka avait l’habitude des gens qui l’évitaient en la connaissant mieux, pourtant imaginer que ce garçon qu’elle connaissait à peine vienne à la mépriser lui procurait un pincement au cœur. C’était idiot, mais il était si gentil, même avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas. Au début, elle avait cru que sa gentillesse tenait à la stupidité, mais finalement, cela semblait plutôt naturel.

Elle replongea, comme à contre cœur ses yeux dans ceux du garçon et se força, à nouveau, à sourire. Elle finit par reprendre sa marche et lui attrapa la main, spontanément, pour le remercier de sa proposition mais aussi pour paraître plus naturelle. Elle avait vue beaucoup de filles se comportaient ainsi et, elle imaginait qu’en agissant de même le garçon serait plus en confiance. Elle tourna sa bouille blafarde vers le garçon et lui expliqua.


« Je suis déjà chère ? Non, ce n’est pas la peine de me porter, je suis assez grande pour marcher toute seule et mes pieds en ont vus d’autres ! »

Sa peau et ses cheveux étincelaient sous le coucher du soleil. Elle paraissait un peu surnaturelle dans cette ambiance de semi-pénombre. Elle reporta son regard sur la route, cherchant du regard les cailloux afin d’éviter de s’abimer trop les pieds. Soudain, alors qu’elle commençait à se détendre, une douleur sourde se ralluma au niveau de son estomac. Elle fronça les sourcils, tachant d’empêcher les larmes de lui monter aux yeux. Elle n’avait pas suffisamment fumée et le manque commençait à se faire sentir. S’allait être de pire en pire. Sa douleur à l’estomac s’allia alors à une douleur plus réelle, celle de la faim. Elle n’avait pas mangé depuis le midi et le repas du soir à Poudlard était passé .. Elle se tourna vers Dereck, lui demandant d’une voix qu’elle voulait sympathique :

«  J’ai un peu faim et vu que le repas du soir est passé, ça te dirais de m’accompagner aux cuisines ? Je sais comment y accéder ! »

Elle eut un sourire malicieux que Dereck ne pu sans doutes, voir à cause de la nuit tombante. Effectivement, elle s’était bien renseignée sur les secrets de Poudlard avant d’y arriver. De ce fait, elle en connaissait la plupart des secrets. Elle songea qu’elle devait raconter à Dereck pourquoi elle fumait, peut-être que dans ses conditions il accepterait qu’elle fume en sa présence. Elle décida donc de joindre la parole à ses pensées.

« Tu sais, si je fume autant c’est pas vraiment par plaisir ! C’est une sorte de vengeance envers ma génitrice ! Elle était plus que anti tabac et dénigrait tous les sorciers qui fumaient car pour elle c’était un truc moldu ! Elle détestait les moldus, de ce fait je veux fumer car je sais qu’elle ne le supporterait pas ! C’est gamin, nan ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dereck courval
4ème année
avatar

Masculin

Messages : 16
Age : 24

MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   Mer 13 Jan - 21:55

Smetanka ne le lachait toujours pas des yeux. C'était assez bizarre de se faire regarder de la sorte mais Déreck ignora ce geste qui, pour lui le faisait sentir mal à l'aise. Il était du genre sociable et plein d'entrain mais quand il s'agissait de se faire fixer par le sexe opposé le malaise surgissait tel un chat sur une balle de menthe. Il détourna le regard et fixa son attention au loin. Il voyait la fumé qui provenait du chateau, cela signifiait qu'il se faisait tard et que le repas du soir venait de se terminer. Son ventre lui disait qu'il avait faim. Si ce n'était pas de ça, il passerais plusieurs jours sans manger. Il n'avait pas besoin de nourriture pour avoir la force, seul l'eau lui sufisait, ele était même indispenssable. passer deux jours sans prendre le moindre repas pouvais s'averer normal pour lui...

Tout en regardant la fumé s'élever au ciel, il se rapela de la jeune fille toujours derrière lui. Quand le Poufsouffle se retourna vers elle, il constata qu'elle venait d'éteindre sa cigarette. C'est drôle mais, il respirait déjà beaucoup mieu!


'' Je t'en remercie. ''

Avec un sourire charmant, il plia sa jambe gauche derrière cele de droite et avec son bras droit lui fit une révérence comme pour saluer une foule dans un spectacle. Il releva la tête en riant, elle devait vraiment le prendre pour un idiot à présent! La verte et argent replongea son regars mais, au lieu de rester sans bouger, elle vint lui prendre la main tout en avancant pied nu. Bon alors tant pis! Il se portera galant une autre fois!
Tout en marchant vers le château, Déreck remarqua, en regardant subtilement celle qui le longeait, que celle-ci avait l'air d'avoir un certain malaise. C'était la cigarette qui lui faisait faire toutes ces grimaces?


'' Tu vas bien? ''

Elle riposta. C'était évidemment la faim... Bon quoi que lui aussi comencait à avoir besoin d'un peu de ravitaillement! par contre, faire un saut dans les cuisines du château n'était peu-être pas la meilleur idée.

'' Je crois pas que apparaître aux cuisines fasse plaisir aux elfs qui y travaillent. Et puis tu sais, même si l'heure du repas est passé, tu peux toujours leur demander de t'apporter quelque truc à manger sa leur fait plaisir il n'on que sa à faire... C'est pas une bonne idée de t'attirer des ennuis en ce moment. ''

Bon, il allait encore parraître pour celui qui fait la moral mais c'était mieu ainsi qu'il la laisse se mettre les pieds dans les plats. C'était pas vraiment le moment avec toutes l'agitation qui se passait au château! Et puis, comment ce fait-il qu'une élève de première connaissent les plans pour accéder a des endroits ou normalement ils ne devrait pas se trouver? Smetanka avait peu être l'air d'une petite fille sage mais il y avait surement quelque chose qui se cachait derrière cette facette.
La première anée reprit la parole de plus belle, lui expliquant d'ou venait sa manie de la cigarette. Hum... interessant son point de vue mais quoi que quelque peu sordide!


'' Gamin tu dis? Mais bon chacun ses gamineries! Mais en quoi cela l'énerverait tant tu es loin d'elle maintenant! J'avoue que là, j'ai du mal à cerner!''


Non qu'il soit pas intelligent mais de la à s'obligé a faire un geste pour mettre quelqu'un hors de lui... Quoi qu'elle n'avait pas l'air de s'y sentir obligé mais même encore plus comme si elle en avait besoin! C'était plutôt curieu...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maison de caractère {Abandonné}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maison de caractère {Abandonné}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans une maison abandonnée...
» SOS Pékinois 10 ans lâchement abandonné (62) Béthune
» remise en vente des maisons abandonnees
» Maison de Nara
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Poudlard,Durmstrang et Beauxbâton :: Phase 1-
Sauter vers: