-
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

01/08/17

Remise en état du forum. (En construction)
Pensser à voter. =D

Les nouveaux arrivants sont priés de se faire répartir dans les 7 jours suivant leur inscription.
Répartition

Puis de poster leur présentation dans les deux semaines suivant celle-ci.
Présentation
Ce forum est en cour d'optimisation pour FIREFOX


Une section "lien sociaux et familiaux" est maintenant en place.
Créé vos liens

Privilégiez les personnages prédéfinis.
Regardez les choix!

N'hésitez pas à poser des questions où à faire des suggestions

Partagez | 
 

 Prise de poste[libre /Abandonné]

Aller en bas 
AuteurMessage
Barnabé d'Arsonval

avatar

Messages : 24

MessageSujet: Prise de poste[libre /Abandonné]   Lun 5 Sep - 19:33

Barnabé poussa les portes de l'infirmerie. Elles grincèrent légèrement, ce qui lui arracha une grimace. Ses pauvres oreilles ! Il faudrait huiler les gonds. Une des premières tâches à faire ici. Il ouvrit la porte du bureau au fond de la pièce. Son ancien occupant devait être des plus maniaques, tout était parfaitement rangé. Une longue liste des derniers visiteurs de l'infirmerie était posée sur le bureau, à son attention. Il se demanda s'il s'agissait encore de madame Pomfresh, qui était en charge de l'infirmerie lorsqu'il était élève ici. Son départ ne devait pas remonter à plus d'un mois, à en juger par le faible niveau de poussière sur les meubles. Un sortilège rapide nettoya l'endroit en un éclair. Il s'occuperait de la porte un peu plus tard.

Le jeune homme installa ses affaires. Ses plumes, ses parchemins, et il rangea ses quelques potions de son invention dans une armoire à cet effet, ainsi que les quelques ingrédients qu'il avait ramené. Le nécessaire était là, mais il était loin d'être complet. Il devrait faire lui-même sa récolte, ou tout simplement aller demander au professeur de potion en charge. Il aurait espéré qu'il n'ait pas à tout refaire... C'était peine perdue. Barnabé enfila sa blouse blanche et sortit du bureau pour continuer son inspection des lieux.

L'infirmerie n'avait pas changé. Toujours la même que la dernière fois qu'il était venu, lorsque son frère Terry s'était battu dans un duel contre un Serdaigle qui avait insulté leur groupe. Rien de bien important, mais son frère était encore jeune et s'était vexé. Il avait fini avec une ribambelle de pustules sur tout le corps... Barnabé sourit en se remémorant ces souvenirs. Cela lui semblait tellement loin maintenant ! Un peu moins de quinze ans s'était écoulé depuis... Il hocha la tête et se promena ça et là, donnant de petits coups de baguette pour ranger rapidement ce qui traînait.

Un seul des lits était occupé, un jeune garçon y faisait un somme, tellement immobile que Barnabé ne l'avait pas remarqué immédiatement. Il procéda à un examen rapide, et conclut qu'il n'avait absolument rien. Le jeune Pouffsouffle dormait profondément. Probablement un sang-de-bourbe. L'infirmier n'avait pas encore réussi à chasser ses réflexes d'ancien Mangemort... Il donna un coup de pied dans le lit et chassa le garçon illico presto, qui dut s'enfuir sous une volée d'injures. Il se passa la main sur le front. Quelle bande de gamins effrontés, il ne lui serait jamais venu à l'esprit d'aller dormir à l'infirmerie et de voler la place des vrais patients, à son époque ! Quoi qu'il devait le reconnaître, la salle était bien vide. Il remit le lit en ordre et retourna dans le bureau, quelque peu accablé par le remord.

Il devait échapper à ses réflexes de jugement à propos de la naissance d'un sorcier. Il ne savait que trop bien jusqu'où la haine pouvait mener. Pour échapper à ses pensées, il s'alluma une cigarette et sortit un livre de son sac, l'ouvrant nonchalamment là où son marque-page se trouvait.

[Si quelqu'un veut répondre, ça me fera plaisir d'avoir de la compagnie !]
Revenir en haut Aller en bas
Lea Persis Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 15
Age : 25

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Mar 6 Sep - 3:30

Tien, elle n'arrivait pas à se souvenir comment elle était arrivée à l'infirmerie. La jeune poufsouffle s'était laissé guider par son mal de tête et sa curiosité. Le bruit courrait au château que la très chère, mais tant détester madame Pomfresh avait maintenant prit sa retraite et que Shandy pour une fois avait réussi à engager quelqu'un. Un homme, toutes les filles en parlaient, à poudlard, un infirmier était une première. Bon, maintenant qu'elle y était, aussi bien se reposer. Il ne semblait y avoir personne, le bureau était trop loin, pas question de marcher jusque là pou vérifier. Tien, quelqu'un avait nettoyé.

Mais elle s'en souciait guerre et se jeta sur le lit le plus près dans un vacarme épouvantable puisqu'elle accrocha la lampe sur la petite table de chevet qui alla se fracassé en morceau sur le plancher immaculé. La deuxième année se mordit la lèvre et leva des yeux de petits chats effrayés vers le la porte du bureau. Pour une première rencontre ce n'était peut-être pas l'idéal. Dans l'énervement, elle s'agenouilla par terre pour ramasser son dégât. Puis deviner quoi? Elle se coupa la main sur un petit morceau pointu et le sang se donna une joie de tout salir. Ah le ménage était gâcher.


"À l'aide!!!"

cria-t-elle d'un petit cri de souris qui retentit tout de même avec beaucoup de puissance. La noir et jaune détestait le sang. Sans vraiment de raison, ya des gens comme ça qui sont dégouté par des trucs.

Elle s'était assise par terre, adossé contre le lit, elle tenait sa main ensanglanté loin d'elle, les yeux fermer pour ne pas voir tout ce rouge, mais surtout pour s'empêcher de pleurer.


"Je meurs, je meurs"

Bon ok, elle exagère peut-être un peu. Mais, en principe elle n'avait que mal à la tête. Comment être chanceuse dans sa malchance? Elle se blesse à l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Barnabé d'Arsonval

avatar

Messages : 24

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Mar 6 Sep - 11:14

Barnabé leva les yeux, les sourcils froncés, quand il entendit tout le vacarme dans l'infirmerie. Bon, bon. Déjà ? Il replaça son marque-page et se leva aussi vite que possible, la cigarette encore au bec. Il ramassa sa baguette magique qu'il avait presque oubliée dans la précipitation.

C'est là qu'il vit la jeune fille. Avec une lampe de chevet en moins sur la table. C'était tout ? Il avait presque eu peur que ce soit plus grave... Il la détailla : Des cheveux... Roses ! Et puis quoi encore, c'était quoi cette couleur complètement loufoque ! Puis, du jaune et du noir sur son uniforme. Une autre petite sang-de-bourbe... Il se mordit aussitôt les lèvres. Non, si Shandy lui avait confié ce poste après plus de cinq années de recherche, ce n'était pas pour redevenir un Mangemort. Cette jeune fille n'était qu'une élève à soigner. Même si pour le moment, elle n'avait pas l'air très malade, elle était tout simplement accroupie par terre. Il avait vu pire dans sa carrière de médecin.

Et là, ce fut le drame. La gamine se mit subitement à hurler. Barnabé se précipita aussitôt auprès de la jeune fille. Il arriva auprès d'elle complètement hors d'haleine. Fiou, cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas du courir ! Son tabagisme actif depuis vingt ans ne devait probablement pas l'aider non plus. En reprenant son souffle, il détailla la scène du crime, et failli en tomber par terre de déconvenue.

Une petite coupure ! Rien du tout qu'elle avait, pour hurler comme ça ! Il se passa la main sur le visage, et en profita pour retirer sa cigarette de ses lèvres.

"STOP !"

Il avait espéré arrêter le braillement incessant, mais n'était pas sûr que cela marcherait. Il n'avait aucune idée de la manière d'agir avec les enfants ! Il en avait eu si peu à charge lorsqu'il travaillait pour Sainte-Mangouste... Il s'occupait principalement de régler les cas de magie grave, à l'époque. Il s'agenouilla à son tour et examina la plaie. Vraiment, une simple petite coupure.

"Tu ne meurs pas du tout. Cesses de paniquer."

Il lui prit la main et d'un petit coup de baguette, effaça la coupure comme un mauvais souvenir. Puis, il se releva et contempla le spectacle de la lampe brisée par terre. Non seulement ces lampes étaient très laides, mais en plus elles attaquaient sauvagement ses patients. Il faudrait les changer. Peut-être les accrocher au mur ou quelque chose du genre là où des élèves maladroits ne pourrait pas les accrocher au passage ? Tout à ses pensées, il dégaina à nouveau sa baguette magique.

"Reparo."

La lampe de chevet se remit à sa place, comme par magie... ... Oui, bon. Il se retourna vers la jeune fille, une fois son travail effectué.

"Tu es une sorcière, rappelle-t'en la prochaine fois plutôt que d'essayer de ramasser les morceaux..."

Il s'assit sur le lit voisin.

"J'imagine que tu ne venais pas ici pour casser mes lampes. Assieds-toi et dis-moi ce qui t'amène."
Revenir en haut Aller en bas
Lea Persis Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 15
Age : 25

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Mar 6 Sep - 23:15

C'était tout? On sort la baguette et plus rien. Finalement elle n'avait peut-être pas grand-choses. Elle n'osa pas trop dévisager le docteur, mais elle fronça les sourcils légèrement indignée. Bien-sûr qu'elle savait qu'elle était une sorcière, c'est sa deuxième année ici. Son père en aie un, l'infirmier ne pouvait quand même pas la blâmer d'avoir peur de sang, si?
Qu'il aille au diable, lui et son horrible cigarette. Le problème semblait résolu, même la lampe avait repris sa place initiale. Seul restait le sang. Léa détourna le regard et posa ses fesses sur le lit, comme le lui avait gentiment proposé.. Euh... Inutile, elle ne se rappelait pas son nom, elle l'avait pourtant bien vu afficher sur le panneau...


"Mal de tête."

Sauf que maintenant elle aurait facilement pu rajouté, nausée, mal de coeur et euh.. C'est pas mal ça. Tout de même, elle n'était pas ici pour ce faire plaindre. Elle prit alors conscience qu'il était devant elle! Le nouvel adulte de l'école, dans toute sa splendeur. Enfin, n'exagérons rien, il était plutôt banal, excepter... Sa cigarette, Léa dû faire ce qu'elle appellerait, d'énorme effort pour ne pas l'arracher et l'écrasé par terre.

"Vous êtes bizarre, un docteur qui se pollue les poumons. Dans une école... Pire, dans l'infirmerie..."

Elle laissa la suite en suspend, jugeant qu'il ferait le lien lui-même entre toutes ces petites choses. Elle se leva et alla ouvrir une fenêtre puis respira profondément l'air sans fumer qui s'engouffrait dans la pièce. Tout en fixant leur infirmier pour essayer de comprendre qui il était. Mais rien, elle n'y arrivait pas.

"Pourquoi êtres venu ici alors que nous n'avons même pas de professeur? Puis vous savez, certaine fille pourrait ne pas apprécier un homme pour se poste."

La poufsouffle s'étonna de sa subite franchise. Franchement elle ne voyait absolument aucun problème d'avoir un homme pour soigner les bobos. Tant qu'il connaissait bien son domaine.

"Oh! Vous avez raison, j'vais pas mourir aujourd'hui!!!!"

Termina-elle comme si elle avait eu une révélation. Le nouveau la prendrait surement pour une folle, mais c'était le bon moment de changer de sujet.

"Lea Draike, permettez moi de vous donner un conseil docteur. Retenez les noms de chaque étudiant que vous verrez ici. La plupart sont abonnés à cet endroit. Vous verrez!"


Elle lui fit un magnifique sourire, tortillant nonchalament une mèche de cheveux entre ses doigts
Revenir en haut Aller en bas
Barnabé d'Arsonval

avatar

Messages : 24

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Mer 7 Sep - 1:56

La jeune fille en face de lui semblait fâchée. Pourquoi donc ? Il n'avait effectivement pas été particulièrement tendre, mais pas si horrible non plus. De toute manière, peu importe, ce n'était pas son problème. Il tourna la tête et recracha sa fumée.

Un mal de tête ? Hm, il devait probablement avoir une potion pour cela dans son nécessaire, il ne se rappelait pas exactement de tout ce qu'il avait préparé d'avance, mais ç'aurait été étonnant de sa part qu'il n'ait rien prévu pour quelque chose d'aussi banal qu'un mal de tête. Cela expliquait aussi une partie de sa panique face à une petite coupure : Un mal de tête n'était jamais quelque chose d'utile quand on veut agir rationnellement.

"Je dois avoir quelque chose pour le mal de tête dans mon bureau, je vais aller te chercher ça..."

La jeune fille se mit à dévisager Barnabé. Il avait presque oublié que pour ces jeunes, voir un adulte n'était pas quelque chose de commun du tout. Shandy avait beaucoup de mal à trouver des professeurs voulant enseigner ici, avec les évènements récents... Quel dommage. Il se demanda pourquoi les ténèbres avançaient tant dans les coeurs des gens. Il avait été séduit dans le passé, lui aussi, mais tout de même... Poudlard n'était plus que l'ombre du souvenir de sa jeunesse. Il y avait plus de dix ans qu'il avait quitté le château, c'était affolant de voir à quel point tout avait changé aussi radicalement...

La fille aux cheveux roses prit alors la parole. Barnabé fronça les sourcils. De quoi elle se mêlait, cette jeune pimbêche ! Il connaissait les risques du tabagisme mieux que quiconque, étant médecin lui-même. Il avait étudié quelque peu la médecine moldue, et savait à quoi s'attendre.

"L'addiction au tabac est extrêmement forte, encore plus si on a commencé jeune. Pour te donner une idée, j'ai commencé à fumer lorsque j'avais, quoi... Neuf ans ? Oui, neuf ans... Je ne peux pas m'en défaire aussi facilement que ça. Mais j'avoue que c'est un peu déplacé dans une école. Néanmoins, il s'agit de mon infirmerie désormais, j'y fais ce que bon me semble. Je n'avais juste pas eu le temps d'ouvrir les fenêtres."

Mensonge éhonté, il avait tout simplement complètement oublié dans sa hâte de se changer les idées. Mais cela, elle n'était pas obligée de le savoir. La voyant ouvrir la fenêtre, par politesse, il éteint sa cigarette dans un mini-cendrier qu'il tira de sa poche. Il la rallumerait plus tard, tout vient à point à qui sait attendre.

Elle s'adressa de nouveau à lui. C'était une question légitime. Pourquoi un médecin perdrait son temps dans une école sans professeur alors que n'importe quel travail pouvait s'ouvrir à lui ? Enfin, théoriquement.

"Tout simplement pour soigner les élèves. J'ai appris que l'ancien détenteur de ce poste avait pris sa retraite, et j'ai décidé d'essayer, tout simplement. J'avais besoin d'un travail, il y en avait un nécessitant mes compétences, je l'ai pris."

La nouvelle remarque de la jeune fille lui arracha un rire franc.

"Haha ! Désolé, je ne voulais pas donner l'impression de me moquer. Mais c'est plutôt les garçons qui devraient être dérangés, je ne suis pas attiré par les filles pour le moins du monde, elles n'ont aucune raison d'être incommodées par mon genre !"

Un résidu de sourire sur les lèvres, il l'écouta encore parler. Elle était optimiste, c'était mieux que cet air renfrogné du début. Finalement, les enfants étaient plutôt amusants. Il apprit tout de même quelque chose d'intéressant : Les élèves passaient le plus clair de leur temps à l'infirmerie, c'était bon à savoir. Il leur passerait l'envie de s'amuser dans son sanctuaire de repos, ils pouvaient en être assurés. Lea, car tel était son nom, souriait malicieusement. Barnabé décida de se prendre au jeu.

"Très bien, miss Draike, merci du conseil. Moi, docteur Barnabé d'Arsonval, essaierai de l'appliquer au mieux."

Il reprit un instant un air sérieux et se leva, la dévisageant du haut de son mètre quatre-vingt-dix.

"Désires-tu encore ton remède contre le mal de tête ou est-ce que ça va mieux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lea Persis Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 15
Age : 25

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Mer 7 Sep - 4:58

Il se foutait d'elle ou quoi? Que ce soit son infirmerie ou celle du ministre de la magie n'avait aucune importance. On ne fume pas! Ou plaçait-il les patient dans cette histoire? Elle l'aurait bien gifler s'il avait été un élève. Sauf qu'il était adulte et Lea ne souhaitait absolument pas une retenu. Peut-être un renvoie, s'il en parlait à la directrice...Vaux mieux ne pas prendre de chance. La jeune poufsouffle s'attendrit tout de même lorsque la cigarette fut éteinte. Peut-être avait-il réaliser?


"Hé? Les garçons?"

Lea du s'y prendre à plusieurs reprises pour reprendre sa respiration. S'il y a bien une chose à laquelle elle ne s'était pas attendue était bien une telle réponse. Jamais auparavant elle n'avait été prise au dépourvue de cette façon. Elle s'appuya sur le bord de la fenêtre, l'air complètement dépasser.


"Vous me faites marcher?
Attendez, vous allez me trouver agaçante, mais c'est une école ici!"



D'accord, tout était parfait pour les filles, elle serait rapidement à l'aise. Mais les mecs sont .. Comment dire... Déjà trop orgueilleux.. Au point où il faut les achever pour les amener ici, s'il venait qu'à apprendre ÇA! Il se laisserait mourir. Une fois de plus elle respira a fond. Mauvaise Lea, elle se fait trop d'idées...

"M. d'Arsonval c'est ça? Excuser mon impolitesse, je ne m'attendais pas du tout à une telle réponse. Vous m'avez surprise."


Niveaux vocabulaire, elle avait fait un effort, le docteur parlait un si bon français! Les réponses qu'il donnait était clair. Même la raison de sa venue ici ne laissait pas place à une quelconque réplique. Shandy avait fait du bon boulot cette fois. Oui... Ça l'avait probablement changée d'oublier Cain l'espace de quelque heure.

"Une petite chose m'ennuie. Allez-vous rester? Tous les autres ont fuient. Ils ont abandonné leur école, leur cours et leur élève. Docteur d'Arsonval, si vous ne comptez pas rester, s'il vous plait, partez maintenant"



C'était directe et la noir et jaune avait parlé d'un ton dur, mais elle n'était qu'en deuxième année. Déjà l'école allait très mal. Si par malheur les étudiants voyaient encore des gens s'enfuir, il perdrait ce qui leur restait de confiance en l'établissement.
D'où avait-elle été chercher cette conclusion? Si elle le pensait, alors d'autre devait être dans la même situation. Comment des sorciers en cours d'apprentissage pourrait-il rester dans une école ou même les adultes accomplies avaient peur d'être?



"Comprenez-moi, c'est pas la joie ici. Se serait trop long de tout vous expliquez, vous êtes nouveau, mais vous ne tarderez pas à vous en rendre compte. Il n'y a pas de cour.. Les gens sont.. bizarre..."



Elle avait dû se contenir pour ne pas dire fou. Parce qu'il le fallait non? Être fou? Pour devenir mangemort. La deuxième année se sentit un peu coupable de dire de telles choses, mais le mieux valait le mettre au parfum. Certains parents refusaient d'envoyer leurs élèves au château. D'autres les obligeaient croyant qu'il était en sécurité. Heureusement la plupart étaient ici de leur plein gré à faire de leur mieux... Pour étudier dans leur coin et passer une belle année.


Lea fini par retourner s'asseoir sur le lit, une main sur sa tempe.


" Quelque chose de fort, docteur, je crois que ça empire."
Toujours dure de penser à toutes ces choses sans se prendre la tête!
Revenir en haut Aller en bas
Barnabé d'Arsonval

avatar

Messages : 24

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Mer 7 Sep - 5:39

L'air de déconfiture totale de Lea amusa Barnabé au plus haut point, même s'il ne le laissa pas paraître. Il aimait beaucoup observer les réactions des personnes à qui il confiait sa réelle orientation sexuelle. Les gens avaient souvent l'air désolés ou très étonnés, jurant de garder ça secret et de : "On restera amis quand même !". Cela le divertissait beaucoup. Pour lui, cela s'était fait tellement naturellement qu'il ne considérait pas cela comme un secret du tout. C'était un sujet de conversation comme un autre, une caractéristique comme une autre.

Mais la deuxième partie de sa phrase le laissa perplexe. Insinuait-elle qu'il comptait violer sauvagement les patients de son infirmerie durant leur séjour ? L'idée lui paraissait tellement saugrenue ! Mais visiblement, elle était sérieuse. Il songea à ses paroles. En effet, il n'avait pas été vraiment clair et se devait de dissiper cette méprise.

"Je pense qu'il y a un malentendu. Je n'ai pas l'intention de choisir mon futur amant parmi les élèves, c'était une simple plaisanterie. De toute manière, vous êtes tous bien trop jeunes pour moi. Mais non, je ne te fais pas marcher, je n'en verrais pas l'intérêt."

Puis, elle s'excusa. Il ne l'avait pas trouvée impolie, tout au plus légèrement désobligeante. Il ne s'agissait que d'un malentendu, ce n'était pas de sa faute s'il s'était mal exprimé et qu'elle avait interprété de travers, la poussant à réagir.

"Tu n'as pas à t'excuser, mes propos n'étaient pas clairs. N'importe qui aurait pu mal comprendre. De plus, je comprends que cela puisse surprendre. L'homosexualité est encore quelque chose de tabou dans les esprits, et ce n'est pas quelque chose qu'on attend d'un nouvel arrivant qu'il fasse un coming-out dès la première rencontre."

La conversation devint soudain beaucoup plus sérieuse. Il se demanda pourquoi elle s'inquiétait déjà de son départ alors qu'il venait tout juste d'arriver. Ceux qui avaient fui étaient des lâches, tout simplement, ils ne connaissaient pas leur place. La place d'un professeur est auprès de ses élèves, et rien d'autre ! Tout comme était la place d'un infirmier scolaire. Non, il ne partirait pas de sitôt. Barnabé se passa la main dans les cheveux.

"Même si je voulais partir, je ne pourrais pas. C'est le seul travail que l'on ait voulu m'accorder depuis au moins cinq ans que je fais des recherches. On a bien voulu me donner une chance ici, je n'abandonnerai pas mon poste tout de suite, sois-en assurée. De plus, si je ne reste pas, qui va se charger de guérir les maux de têtes étudiants ?"

Il apposa un léger sourire à sa dernière remarque. Mais la conversation s'assombrit encore, prenant une tournure amère. Il connaissait la situation actuelle de l'école. Maintenant qu'il voyait Lea aussi affectée, il se dit que c'était peut-être également la raison qui avait poussé Shandy à l'engager lui et pas un autre. Qui d'autre qu'un mage noir peu mieux comprendre ce que ressent et pense un autre mage noir ? Même si lui ne l'était plus et que ces gamins n'étaient que des apprentis. Il fallait qu'il leur montre qu'on peut sortir de cette spirale infernale.

"Je sais, je suis au courant, Shandy m'en a parlé. J'ai accepté mon poste en connaissance de cause. Tu sais, je pense que cette école a bien des blessures à panser. Quoi de mieux qu'un infirmer pour assurer ce rôle ?"

Avec tout cela, il avait presque oublié cette histoire de mal de tête. Il se retourna et se dirigea vers le bureau. Dieu que cette salle était longue ! Qui avait eu l'idée idiote de placer le bureau tout au fond ? Il soupira et fouilla dans ses médicaments qu'il avait apportés précédemment. Il se connaissait bien, il y avait effectivement une potion de sa propre conception pouvant soulager une grosse migraine. La fiole était à moitié vide, il faudrait qu'il en prépare plus. Mais la dose restante était amplement suffisante.

Barnabé sortit un verre d'eau de son sac, dont il n'avait pas encore déballé la moitié des affaires. Il le remplit et y dilua quelques gouttes de la potion, qui prit une teinte bleu vif. Parfait, juste ce qu'il fallait. Quand il revint à l'autre bout de la pièce, Lea se tenait la tête dans les mains. Il lui tendit le verre.

"Tiens, bois ça en entier. Ce n'est pas très bon, mais je te promets que dans cinq minutes, ton mal de tête ne sera qu'un mauvais souvenir. Cette potion est redoutablement efficace, même diluée."

Il reprit sa place sur le lit voisin, la conversation qu'il avait avec cette jeune fille était réellement intéressante. Lui qui n'avait pas eu de réel contact depuis des années... C'était rafraîchissant.
Revenir en haut Aller en bas
Lea Persis Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 15
Age : 25

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Mer 7 Sep - 15:26

Barnabé était trop gentil, qualifié les gourdes de Léa comme de simples mal-entendue était plutôt amusant. Puisqu'elle l'avait vraiment jugé avant de réaliser qu'elle était impolie. Mais elle n'y pouvait rien, elle avait cette fâcheuse habitude de se mettre les pieds dans les plats sans arrêt et de briser des objets.
Homosexualité, tabou? Dépend pour qui, maintenant la nouvelle passée, la poufsouffle s'en contrefichait royalement. Il y avait bien pire dans cette école qu'un homme en aimant d'autre. On apprend rapidement à revoir sa vision des choses lorsque l'univers autour de nous s'assombrit. Elle sourit pour elle-même, si personne n'avait voulu engager le docteur ailleurs.. Alors, quelque chose n'allait pas. Mais cette fois, elle garda pour elle cette réflexion, incertaine d'avoir vraiment envie d'une réponse.


"J'espère simplement que vous avez de la patience..."

Oui parce que dans très peu de temps il serait débordé de boulot ici avec toutes sortent d'élève blesser pour des millions de raison. La plus fréquente étant les bagarres entre les maisons. Puis à bien y penser, les matchs de quidditch qui avait cette fâcheuse tendance à se terminer avec minimum une personne à l'infirmerie.

La deuxième année profita de l'absence de l'infirmier pour nettoyer ses mains, le sang avait séché et lui collait désagréablement à la peau. Elle retourna lentement sur le lit où elle monta ses jambes en indien et fixa le creux de sa main où il ne restait plus aucune trace de coupure. Aussi impressionnante que la magie pouvait l'être, elle ne parvenait pas à arrêter les ténèbres qui les aspiraient un peu plus chaque jour. Mais quelques choses de banal comme un entaille avait disparu en deux secondes.


"Et, qu'est-ce que c'est"

Elle releva la tête, un peu surprise elle ne l'avait pas entendu revenir, perdu dans sa petite bulle. Elle prit le verre qu'elle sentit en faisant une grimace. Le liquide serait horrible. Elle le posa sur le bureau, elle serait malade si elle l'avalait, elle en était certaine. Elle serait bien partie à cet instant, mais c'était agréable de parler avec quelqu'un de nouveau.

" Docteur, faites simplement attention au mangemort... Ils sont horribles. Se serait vraiment dommage qu'il vous arrive quelques choses."

Il avait en quelque sorte passer le test. Barnabé était bien instruit, il connaissait bien son métier, parlait franchement. Il avait tout pour réussir ici. Si bien-sûr il n'était pas blessé ou tuer... Parce que d'après ses dire il ne partirait pas de sitôt de lui-même et la directrice ne jetait jamais son personnel à la porte. Le plus dangereux était les mangemort. Lea ne pouvait pas dire qu'elle les détestaient puisqu'elle en avait plus peur qu'autres choses. Selon elle il faut forcément être mauvais pour devenir un partisan de Vous-Savez-Qui. Jonathan, son cher cousin, il était maintenant du mauvais coter. La deuxième année ne pouvait plus lui faire confiance. Même s'il était de la même famille.
Revenir en haut Aller en bas
Barnabé d'Arsonval

avatar

Messages : 24

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Mer 7 Sep - 16:46

Il sourit. De la patience, ça oui, il en avait. Après avoir passé des années à fuir les Mangemorts, à attendre la nouvelle de la chute de Voldemort, s'il n'avait pas eu de patience à ce moment-là, il ne serait certainement pas ici à discuter de la pluie et du beau temps. Il était impressionné d'être encore là, après tout ce qu'il avait vécu. S'occuper de quelques élèves blessés n'était pas ce qui allait le décourager d'exercer son métier. Il avait un lien profond avec la médecine, c'était l'occasion de reprendre contact avec sa passion.

"Ne t'en fais pas. S'il y a bien une chose que je possède en grande quantité, c'est de la patience. Quelques élèves à soigner ne me feront pas peur."

Il savait bien que l'école était un endroit où les blessures étaient courantes, il n'y avait qu'à compter le nombre de blessés après chaque match de Quidditch. Guérir des blessures superficielles était tellement simple dans le monde sorcier que des mesures de protections pour éviter de se blesser n'étaient même pas utile. Cela donnait plus de travail à lui et ses collègues, mais au moins, ils étaient surs de ne pas en manquer.

Barnabé remarqua sa grimace quand elle renifla le verre qu'il lui avait apporté. En effet, ce n'était pas la meilleure potion qu'il avait, question goût. Mais de tous ses essais, c'était certainement la plus efficace. Il avait ajouté quelques ingrédients permettant de ne pas être malade à l'intérieur, ses cobayes finissaient la plupart du temps par avoir des nausées et ressortir aussitôt la potion par là où elle était entrée. Avec les nouveaux ingrédients, elle restait bien au chaud dans l'estomac et pouvait agir en toute quiétude. Lea reposa alors le verre. Il fronça les sourcils. Il était l'infirmier, elle l'élève en détresse. Si on commençait comme ça, son rôle devenait inutile. Ces jeunes avaient besoin d'un peu d'autorité.

"J'insiste, bois. Je promets que tu ne seras pas malade, j'ai pris des précautions pour. Ce n'est réellement qu'un petit mauvais moment à passer."

Non mais. Quand on est malade, on écoute son médecin !

Il appréciait beaucoup que la demoiselle Draike ne lui ait pas demandé pourquoi il n'arrivait pas à trouver de travail. Il ignorait si c'était par délicatesse ou si elle n'était naturellement pas curieuse, mais il en était content. Barnabé aurait eu bien du mal à lui répondre qu'en tant qu'ancien Mangemort, plus personne ne voulait lui offrir de travail. Surtout après sa dernière remarque où il remarqua qu'elle était terrifiée par les mages noirs. Quoi de plus compréhensible ? Lui-même songea à ses motivations pour en devenir un, longtemps auparavant. Des querelles de gamins et un environnement vicié, rien de plus. Et c'était probablement le cas des apprentis Mangemorts de cette école. Rien d'autre ne pouvait justifier une telle décision, tout simplement parce qu'être mage noir, à moins d'être le chef de cette dictature n'apportait aucune satisfaction personnelle.

La maison Serpentard était sans doute le réel fautif dans toute cette histoire. Il avait un peu honte de son ancienne maison. C'était une machine à former des coeurs remplis de ténèbres. Les valeurs de la maison Serpentard étaient l'ambition et la valeur des traditions, c'est cette ambition et cette tendance conservatrice qui poussait les apprentis à son convertir à la magie noire. Rien de plus logique. Il connaissait bien des Serpentards ayant fait un cheminement tout à fait honorable, mais quel nombre de quolibets incessants avaient-il du subir à cause de leur maison à l'école ! C'était à eux de redorer le blason de leur maison, de prouver qu'on peut être bon malgré tout. Malheureusement, les nouveaux élèves de Poudlard n'avaient pas l'air de comprendre.

Il trouvait cela mignon qu'elle s'inquiète pour sa santé, mais elle se faisait du souci pour rien. Premièrement, il avait affronté en duel des Mangemorts bien plus expérimentés que ces enfants, ils ne lui feraient pas peur. Il connaissait bien plus de maléfices et contre-maléfices qu'ils ne connaîtraient jamais dans leur existence, il n'était pas le meilleur de chacune de ses promotions pour rien. Deuxièmement, même en cas de blessure, se soigner serait facile, il était guérisseur ! Que serait un infirmier scolaire s'il n'était même pas capable de se soigner lui-même ? Non, décidément, elle s'en faisait pour rien.

"Je ne crains pas les Mangemorts. Qu'ils viennent, je les attend de pied ferme."

Son visage qui avait prit un air sérieux laissa entrevoir l'ombre d'un sourire. cette jeune fille avait besoin d'être rassurée, il devait jouer son rôle du mieux qu'il pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Lea Persis Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 15
Age : 25

MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   Jeu 8 Sep - 0:51

" Docteur, j'vais pas boire ça! C'est infecte!"

Non pas qu'elle avait envie de lui mener la vie dure, mais elle aurait préféré quelques choses au gout de gomme balloune ou de raisin. Même avec des ingrédients antirecrachage tout, ça ne le ferait-elle en était certaine. Il faudrait lui faire avaler de force. Parole de Draike!

"Vous avez des médicaments moldu? Il utilise de petites pilules bizarres qu'on avale avec de l'eau. Les moldus inventent parfois de brillante petite astuce."

Bien que sa mère soit une moldu, Léa ne connaissait pas grand-choses de ce monde-là surtout côté soin. Son père, Sorcier au sang cent pour cent purs c'était toujours occupé des petits bobos et la seul hôpital qui avait le droit de la soigner était St-mangouste. Son père était un homme bien, la seule erreur que les gens lui reprochaient était d'avoir brisé la ligner et d'avoir mis au monde une Sang-mêler portant le nom des Draikes. Ces personnes lui avaient demandé de mentir.. Elle devait dire qu'elle était de sang pur. Ce qu'elle ne fit jamais! Le monde de sa mère l'intéressait, vraiment.

Les humains sont nées pour copier les autres! D'accord, son père l'élevait comme une parfaite petite sorcière. Mais il ne pouvait tout de même pas empêcher sa femme de faire des actions moldus, les trucs banals, faire la vaisselle, balayer préparer les repas. On n'invente pas la magie quand même.

"Vous savez donc combattre?"


Lâchat-elle pleine d'espoir en entendant les derniers mots de Barnabé. Il pourrait peut-être lui apprendre à elle, mais aussi aux autres. Shandy avait beau avoir déjà enseigné la défense contre les forces du mal, même sans professeur elle ne trouvait pas le temps de leur donner des cours. Pas besoin de vous dire que tous ces jeunes sorciers en auraient grandement besoin. Lea appuya ses coudes sur ses genoux et se prit la tête entre les mains. Ce satané mal de tête s'obstinait à persister.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise de poste[libre /Abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise de poste[libre /Abandonné]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Poudlard,Durmstrang et Beauxbâton :: Phase 1-
Sauter vers: