-
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

01/08/17

Remise en état du forum. (En construction)
Pensser à voter. =D

Les nouveaux arrivants sont priés de se faire répartir dans les 7 jours suivant leur inscription.
Répartition

Puis de poster leur présentation dans les deux semaines suivant celle-ci.
Présentation
Ce forum est en cour d'optimisation pour FIREFOX


Une section "lien sociaux et familiaux" est maintenant en place.
Créé vos liens

Privilégiez les personnages prédéfinis.
Regardez les choix!

N'hésitez pas à poser des questions où à faire des suggestions

Partagez | 
 

 J'aime bien regarder, regarder les filles pleurer. Ca me rend gai [PV: Kurt / ???]]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa Lou Fair

avatar

Féminin

Messages : 12
Age : 23

MessageSujet: J'aime bien regarder, regarder les filles pleurer. Ca me rend gai [PV: Kurt / ???]]   Mar 12 Juil - 16:47




    L'automne : l’une des quatre saisons des zones tempérées. Cette demi-saison, qui se situe entre l’été et l’hiver, correspond aux mois de septembre, octobre et novembre dans l’hémisphère nord.
    L’automne se caractérise par une baisse progressive des températures. En France, cette saison est notamment marquée dans le cas général par un temps pluvieux, venteux et peu ensoleillé.
    Wikipédia


    Ce jour la, ce n'était vraiment pas le jour à me mettre en colère, déjà que j'avais eue un E en potion il fallait que Mi Nyu me repousse. Je sortie de la salle commune en furie avec mes rolers seuls objet qui ne me ferait pas de farces et attrape au moins. Je passais par la cuisine et en profita pour prendre une part de gâteau, les elfes du château ont toujours été des dieux pour ça, en même temps ils sont là pour idiotie ou réalise ? Montant les escaliers quatre à quatre, je bousculais deux ou trois premières années, montrant bien leurs mécontentements, je leurs faisait comprendre mon humeur et ma façon de penser, bien qu'un grommellement de pardon sortie de ma bouche.
    Il n'y avait pas vraiment grand monde dans le hall, un couple qui se bécotait sur les marches de l'escalier, ils me répugnaient, pourquoi moi non plus n'avais-je pas le droit à ce bonheur ? Celui de pouvoir embrasser la personne que l'on aime ? Est-ce qu'être lesbienne était un crime ? Aimer une personne du même sexe que soit, non ! Ca ne l'était pas, ce n'est marqué nulle part d'ailleurs. Alors, si elle m'aime, pourquoi donc me rejeter ? La peur du regard des gens ?

    Je sortis du hall, non décidément ma colère ne se calmera pas, du moins pas aujourd'hui. L'automne, qu'elle fichue saison, saison des pluies, d'ailleurs il pleuvait comme le jour de ma naissance, mais cette pluie était fine, quand une goutte me touchait et coulait le long d'un de mes membre elle me paraissait comme une caresse et me faisais frissonné, je mis la capuche de ma cape, même si mes cheveux avaient déjà commencé à être trempés. Les rolers, se serait pour une prochaine fois. Mais il n'est tout de même pas interdit de sortir sous la pluie non ? Pour une fois que le temps était à mon humeur. Je marchais les yeux fixés sur mes pensées, sans rien voir en dehors, seule. Bien des choses m'étais inconnu de ce monde, père ne m'en avait jamais parlé et ce n'était pas ma mère qui allait le faire, de toute façon, elle était partie.

    Le parc, endroit de solitude, personne n'y était quand il pleuvait, tout le monde courrait pour rentrer au château. Moi, je le fuyais, je ne voulais pas voir Mi Nyu non. Mon coeur recommençais à battre la chamade, pourquoi ? Pourquoi elle ?
    Je m'asseyais sur un banc, là au moins je serais tranquille, une larme sur ma joue coulait, je chantais :


    Lou: "J'aime bien regarder, regarder les filles pleurer. Ca me rend gai "


Dernière édition par Elsa Lou Fair le Mer 13 Juil - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kurt Waldon
2ème année
avatar

Masculin

Messages : 10
Age : 25

MessageSujet: Re: J'aime bien regarder, regarder les filles pleurer. Ca me rend gai [PV: Kurt / ???]]   Mar 12 Juil - 21:32

Le cours d'Astronomie avait été d'un ennui pénible, enfermés dans cette salle sous une chaleur intense. Kurt était sorti en premier de la salle, écoutant à moitié ce que disaient les élèves derrière lui. Ils se jetaient des plumes, criaient, s'amusaient. Ils n'avaient plus cours de toute l'après-midi.
Kurt avait sous-estimé la force des nuages. Ils s'étaient regroupés si soudainement qu'ils venaient de provoquer une fine pluie. Il l'a vit se fendre contre les grands vitraux des escaliers descendants la tour d'Astronomie.
Malgré la pluie qui s'était maintenant bien installée dans le paysage -Le Hall d'entrée était innondé- Kurt décida de sortir du château. Il avait besoin d'air frais, de reprendre un peu son souffle. Les journées de cours s'enchaînaient sous un rythme si fort qu'il perdait parfois la nation du temps. Une petite sortie lui ferait grand bien. L'appel de la solitude. Cette envie, soudaine souvent, de s'isoler de réfléchir, s'évader avec ses propres moyens. Dehors, Les nuages se livraient un combat acharné dans un ciel menaçant mais si beau.

Le parc s'offrait à ses yeux. Grand espace vert peuplé d'arbres, véritable havre de paix pour les jeunes sorciers qui veulent s'y reposer entre deux cours. Il était désert à ce moment de la journée. La pluie décourageait la plupart des élèves qui préféraient mille fois le confort d'une salle commune bien douillette. Kurt décida de progresser dans ce grand jardin. De rares rayons de soleil venait trançander un ciel grisâtre, ce qui créait une contraste saisissant. Mais sous ce déluge, il aperçu assez difficilement une silhouette au loin. L'endroit était relativement isolé mais accessible en quelques foulées. Kurt se demanda qui pouvait être aussi fou que lui à s'aventurer seul sous une pluie battante dans un Parc désert. Il fût intrigué et resta quelques secondes à regarder la silhouette au loin. Il décida alors d'écouter son instinct et de s'approcher. Au moins un peu.

Elle était assise à un banc. Elle. Kurt ne s'attendait pas à ce que ce soit une sorcière. Il ne l'avait jamais vue. Elle semblait lui parler de loin, Kurt s'approcha et se rendit compte qu'elle chantait. D'une voix mélodieuse, un peu cassée sans doute. La fatigue peut-être.
Lorsqu'il fut arrivé à quelques mètres d'elle, il réalisa qu'elle pleurait. Le décor était assez obscure: Une sorcière qui pleure en chantant sur un banc. Sous la pluie.


-Un si beau visage ne mérite pas tant de larmes.

Il lui avait adressé ces quelques mots avec une grande tendresse. Kurt sourit intérieurement. Au premier abord, cette fille lui inspirait une grande émotion. Il voulait qu'une discussion s'entame, et connaître les maudites raisons de sa brève -ou non- souffrance. La pluie battait de plus en plus fort, si bien qu'il avait maintenant les cheveux tellement mouillés qu'ils étaient maladroitement plaqués sur sa tête. Au moins ça changeait des cheveux en batailles horriblement têtues qu'il arborait tout les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Elsa Lou Fair

avatar

Féminin

Messages : 12
Age : 23

MessageSujet: Re: J'aime bien regarder, regarder les filles pleurer. Ca me rend gai [PV: Kurt / ???]]   Mer 13 Juil - 0:26

    Dit papa c'est quand le bonheur ? Quand est-ce que moi aussi je pourrais y gouter ?
    Pourtant, je ne pense pas avoir fait de mal, non ? Je suis une gentille fille.

    Le chant, c'était le seul moyen à Lou de se sortir de ce monde. Bien qu'elle savait que ça ne la mènerait pas forcement loin. Elle aimait chanter, petite elle faisait partie d'une chorale, oh ! Pas très grande non, mais celle-ci lui permettait de chanter. Le son de sa voix la menait ailleurs dans un monde dans lequel elle aurait aimé vivre, un monde ou père et mère étaient toujours présents pour elle. Un monde où elle pouvait s'évader et partir à l'aventure, un monde ou le couple Go Mi Nyû et Elsa-Lou Fair existait. Un monde parfait. Son monde parfait.
    Elle savait que ce monde n'existerait probablement pas. Mais est-ce un péché d'aimer quelqu'un ? Que son coeur batte la chamade à en finir par détester cela et finir par en rougir. Non ce n'était pas un péché et Lou le savait. Elle ferait tout pour l'avoir, cet amour.

    La pluie ne cessait de battre, Elsa ne savait pas pour quelle raison elle restait ici. Peut-être aimait-elle la solitude, elle qui auparavant détestait ça, maintenant elle la recherchait ? Ironie du sort non ? A quoi la solitude pouvait-elle bien vous servir ? A reflechir ? A etudier bon cela va de soit, mais ce sont des choses si sérieuse, pourquoi l'humain a-t-il inventé la technologie ? Ne vivons-nous pas mieux auparavant ? Sans télévision ? Le journal apportait toutes les informations nécessaires. Non l'humain trouve le besoin de posséder mieux, de tout connaitre. Qu'est-ce que ça nous apportera ? Etre plus intelligent ? Est-ce vraiment important d'avoir une aussi grande culture ? Bientôt les moldus seront jusqu'à leur 40 ème année en étude sans jamais avoir connu le domaine du travail. Car au fond, qui croire ? Dieu ? Qui mit au monde sur la terre Adam et Eve ? Ou la science ? Qui nous dit que nous parvenons d'une molécule de poisson plus intelligente qui a su se développer. Au fond pourquoi notre espèce ? Nous les hommes ? Pourquoi un homme et une femme ? Car il fallait un brouillon avant le chef-d'oeuvre ? Foutaise tout cela. Théorie où nous n'aurons jamais la réponse.
    Mais à la fin ? Quand il n'y aura plus rien à découvrir? Comment est-ce que l'être humain pourras continuer à exister ? Sans but ?
    Pff voilà que je me mettais à réfléchir, franchement ce n'est pas super agréable pour mon petit cerveau, déjà qu'il était en surchauffe. L'humain est la créature la plus étrange en soit. Pourquoi tombons-nous amoureux ? De tel sexe ou alors de l'autre ? Pourquoi plus d'attirance alchimique vers cette personne. Pourquoi somme nous tous si différent ? L'un aillant la larme facile et d'autre non. C'est les mystères que Lou aimerais bien résoudre.

    Une personne avait pris le risque de s'approcher de la jeune demoiselle. N'étais-ce pas risquer sachant que celle-ci pleurait ? Voir une personne pleurer, personne ne devrait avoir à le voir. Le mot tristesse n'était pas beau, alors pourquoi le mot larme oui ? Honnêtement je devrais arrêter de me torturer la tête, c'est assez mauvais pour la santé.

    La personne s'étant approchée de la jeune fille était à son plus grand étonnement de sexe masculin, il faut dire qui pourrait être aussi timbré pour sortir par cette pluie, maintenant devenue battante ? Elsa n'avait jamais vu le garçon auparavant, du moins elle n'y avait pas fait vraiment attention. Qui est-il ? Que me voulait-il ? Est-ce si intéressant de voir une jeune fille pleurer ?
    Quand il tenta de communiquer :


    Inconnu : Un si beau visage ne mérite pas tant de larmes.

    J'avoue qu'il avait un peu pris Lou de cour, qui était-il ? Et pourquoi me disait-il ces mot si gentil ?
    Sa voix me paraissait douce à l'oreille, comme celle d'un rossignol faisant la cour au soleil. Avec la pluie battante, la jeune fille n'arrivait pas très bien à décrire le jeune homme, ses cheveux étaient plaqués sur son visage, il m'était impossible de savoir vraiment qu'elle en était la couleur. Ses yeux d'un vert, me regardait tendrement, il avait le visage fin et doux. Comme s'il cherchait à me consoler, mais il ne me connaissait pas. Détournant mon regard, gênée je lui dis :


    Lou : Pas seulement un beau visage, personne ne mérite qu'on pleure pour lui.

    Pourquoi était-il dehors ? Un de ces jours pluvieux ? Pour être seul ? Non il ne serait alors pas avec moi, prendre l'air ? Qui serait assez fou pour cela ? Lui peut-être. Lou n'aimait pas les inconnus. Mais bon elle ne pouvait pas trop y faire autrement et ce n'est pas un inconnu qui me fera arrêter de chanter :

    Lou : Et qui taille au couteau des sourires sur les joues des princesses...
Revenir en haut Aller en bas
Kurt Waldon
2ème année
avatar

Masculin

Messages : 10
Age : 25

MessageSujet: Re: J'aime bien regarder, regarder les filles pleurer. Ca me rend gai [PV: Kurt / ???]]   Mer 13 Juil - 16:16

.

Kurt avait espéré en cette sortie pouvoir se laisser aller, oublier le reste. Aujourd'hui encore il se contentait de se traîner inévitablement aux endroits où il devait se rendre, presque sans donner de signe de vie à quiconque autour de lui. Même s'il n'y aurait pas eu beaucoup de prétendants au poste. C'était comme un triste cycle, renouvelé chaque année. On était loin du trépident enthousiasme que ressentait Kurt lors de sa première année. Il voyait en l'école une ouverture aux autres, un moyen de créer des liens qu'il n'aurait jamais crée ailleurs. Balivernes. Il se rendit compte plutôt rapidement qu'ici aussi les gens traînaient leur lot de banalités parfois indécentes. Il en était malade. Il en était d'autant plus affecté qu'il voyait les autres autour de lui mener des vies normales. Regroupés par groupe d'amis, ils trouvaient toujours le temps de s'épanouir. C'était un luxe dont ne bénéficiait pas Kurt, à son plus grand regret. Il restait seul, insensible aux choses extérieures et menait son bonhomme de chemin. Parfois dans des situations insolites, comme maintenant:

De rares éclaircies se manifestaient à présent dans le ciel. Mieux: La pluie s'arrêtait parfois temporairement de tomber. Mais, bref espoir, elle repartait de plus belle. La plupart des élèves étaient rentrés en classe, ceux n'ayant pas cours traînaient aux divers endroits du château.
La silhouette au loin l'avait tellement intrigué qu'il s'était laissé allé à la fantaisie d'aller y jeter un oeil de plus près. Aussitôt dit, aussitôt fait. Il l'avait abordé d'une démarche originale, presque romanesque. Sa réaction fût assez ordinaire: Elle détourna timidement le regard, puis lança, sous la pluie déchaînée:


-Pas seulement un beau visage, personne ne mérite qu'on pleure pour lui.

La bougresse n'avait pas tort. Kurt souriait à présent. Il n'avait pas imaginé rencontrer quelqu'un d'aussi peu banal, dehors, par jour de pluie. Et qui continuait à chanter malgré sa présence! Les paroles étaient difficilement descriptibles du fait de la tempête, déjà qu'ils étaient presque forcés de crier pour dialoguer. Il s'y employa donc, sur un ton toujours très amical:

-Là tu marques un point, dit-il en souriant. Moi c'est Kurt. C'est pas vraiment la saison à faire l'amour dans les champs, encore moins pour y chanter...

Il regarda brièvement vers le ciel, vit arriver sur lui une armée de gouttes d'eau qui zigzaguaient grâce aux vent. Il pu constater par la même occasion ses cheveux lamentablement plaqués sur le crâne. D'un revers de main, il les stabilisa comme il put. Ils partaient un peu dans tout les sens, comme d'habitude.

-Je peux m'asseoir? Lui demanda gentiment Kurt.

Kurt avait franchi le pas. Il lui avait donné son nom, sans connaître le sien. Cette fille l'intimidait. Il voulait comprendre. Comprendre. Savoir s'il était le seul à éprouver cette solitude qui pesait sur lui comme une ombre qui le suivrai jusqu'à la tombe. Une solitude destructrice. "Toujours rester positif", se disait-il parfois naïvement. Il était fatigué. Fatigué mais débout, avait toujours le sourire malgré les bouts de verre qui lui déchiraient le coeur. Kurt n'était jamais très très loin du vide, à croire que chaque virage l'entraînait tout droit dans le ravin. Kurt ne voulait pas partager sa douleur, par pudeur ou par crainte peut-être. Dans le fond, il faisait cela pour le bien des autres. Il s'enveloppe alors d'un silence meurtrier pour lui même. Et illogiquement, cette situation l'apaisait par moments. C'est dire si la personnalité du jeune homme était complexe, étrange.
Kurt chassa de sa tête ces mauvaises pensées. Pour l'instant il ne voulait qu'une seule chose, ne pas avoir froissé la demoiselle qui chantonnait toujours sous la pluie. Elle avait quelque chose en plus que les autres. Enfin, il l'espérait...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'aime bien regarder, regarder les filles pleurer. Ca me rend gai [PV: Kurt / ???]]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'aime bien regarder, regarder les filles pleurer. Ca me rend gai [PV: Kurt / ???]]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une musique que j'aime bien....
» Qui aime bien, châtie bien. C'est mon ex qui me l'a apprit ! - Thierry & Rosario
» Toi, je t'aime bien ou... maybe pas.
» Je t'aime une fois, je t'aime deux fois, je t'aime bien plus que le riz et les petits pois + Kylie
» Arrête de mentir, je sais que tu m'aime bien au fond. [Abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Poudlard,Durmstrang et Beauxbâton :: Phase 1-
Sauter vers: