-
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

01/08/17

Remise en état du forum. (En construction)
Pensser à voter. =D

Les nouveaux arrivants sont priés de se faire répartir dans les 7 jours suivant leur inscription.
Répartition

Puis de poster leur présentation dans les deux semaines suivant celle-ci.
Présentation
Ce forum est en cour d'optimisation pour FIREFOX


Une section "lien sociaux et familiaux" est maintenant en place.
Créé vos liens

Privilégiez les personnages prédéfinis.
Regardez les choix!

N'hésitez pas à poser des questions où à faire des suggestions

Partagez | 
 

 Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Lun 26 Avr - 23:50

Nathalia avait la mine basse, elle fixait l'heure toutes les minutes assises sur un gros coussin en feuilletant un livre sans le regarder. Le ciel à l'extérieur était gris, un orage s'annonçait, vraiment rien pour lui remonter le moral. Au bout d'un moment elle changea de livre, choisissant parmi le fouillis qui l'entourait. Bien qu'elle regardait à peine les bouquins, elle cherchait avec impatience des informations sur un sujet de devoir imposer à la dernière minute. Mais rien, il n'y avait rien à faire, ses pensées prenaient toute l'espace de sa petite tête.

Au fil de l'année, elle avait changé. La petite fille surprotéger avait apprise à répondre lorsqu'elle était attaquée verbalement, elle avait appris quelques sorts utiles histoire de bien se défendre contre les élèves des autres maisons... Surtout serpentard...qui l'embêtait. Son style vestimentaire avait changé, passant des robes bouffantes rose à des jeans serrés ou des jupes de couleur neutre. Elle boycottait totalement les robes de sorciers sans style...

Mais au fond d'elle, son ancien mode de vie lui manquait. Voir ses frères débarquer au moindre petit problème. N'avoir rien d'autre à penser que d'être mignonne....

Pourquoi cet ignoble choixpeaux l'avait envoyé dans cette maison... Pourquoi avait-il fallu qu'il la sépare d'eux. Elle aurait fait une excellente gryffondor. Alors, pourquoi pas elle? Elle soupira en laissant tomber son livre, elle posa sa tête sur ses paumes et ferma les yeux.
Des souvenirs heureux.. Elle voulait se les rappeler.

Qu'allait-elle faire maintenant!? Il était le même non? Même avec.. Même s'il avait... Jonathan n'avait pas changé? Elle voulait le croire. Il était toujours le même avec elle. Pourquoi il l'avait fait? Si seulement il lui répondait, non, dès qu'elle abordait le sujet il tombait dans une phase de mutisme pas très pratique...Si seulement tout était simple. Pourquoi tentait-elle désespérément de relier chaque fragment de son passé. Son petit bonheur à elle, mais pourquoi avait-elle toujours ce blanc? Ce trou dans son cerveau. Elle avait tant espéré que le chocolat lui rappellerait... Nathalia soupira. Il s'agissait bien de la première fois qu'elle fouillait autant dans sa tête... autrement..

Quel âge avait-elle dans se souvenir, 12-13 ans? Ces images revenaient enfin... Elle était qu'une sorcière médiocre, n'ayant pas encore commencé les études, pas de baguette, pas de magie, une petite fille à l'allure ordinaire quoi! Samuel marchait à ses côtés, silencieux où allaient-ils? Impossible de s'en souvenir. Ils se quittèrent à une intersection. Son frère lui répéta des consignes qu'elle connaissait par coeur. [/i]

' Pas de détour, tu rentres directement et ne t'éloignes pas de la grande rue...' Railla le jeune Sam sans conviction!

Nathy était une petite fille sage, elle suivait les consignes à la lettre.

Elle marchait donc lentement, souriante comme toujours et totalement insouciante. Au bord du trottoir une camionnette noir s'arrêta. Nathalia s'éloigna de quelques pas gardant une distance raisonnable entre l'inconnu qui descendait sa fenêtre. L'homme devait avoir dans la quarantaine, il portait une chemise à carreaux grise et un jean délavé de la même couleur troué à plusieurs endroits. Il avait une coupe de cheveux bizarre, noir avec du gris qui avait commencé à prendre le dessus.


"J'te raccompagne jeune fille, se sera plus rapide" lâcha l'homme d'un ton peu rassurant
"Jvous remercie monsieur, mais je suis presque arrivé.."
C'était loin d'être le cas, elle avait encore pour 20 minutes de marche et ce, seulement si elle accélérait le pas... Elle habitait près de la grande rue, mais beaucoup plus à l'est. Elle avait fait ce chemin des millions de fois.

L'homme plutôt que de continuer son chemin se montra plus insistant.

"Allez monte, c'est impolie de refuser une offre si gentille..."

Comme si cette ruse allait marcher sur elle. Elle ne devait pas monter avec des inconnus! En aucun cas! Elle ne répondit pas et tourna le dos à l'homme pour reprendre son chemin. Elle ne pu faire que quelques pas avant de se faire agripper par derrière, une main sur la bouche l'autre la tirant par le bras. Elle ne pu parler que lorsqu'elle fut prisonnière à l'arrière de la voiture. Les sièges passager avaient été retirés, une immense couverture cachait le fond de sa prison. Il avait dans un coin un petit tas de corde entassée.

"Je... je veux rentrer seule. Laissez-moi sortir..."

Elle commençait à s'affoler, son coeur martelait sa poitrine, son corps tremblait, elle avait du mal à respirer.
"GRAND-FRÈRE!!!!!!"

Sa voix égue résonna dans la voiture. L'homme la gifla. Ce fut comme si elle s'était prise une décharge mortelle, elle paralysa sur place, les larmes lui montèrent aux yeux, elle n'arrivait plus à penser, plus à parler. L'homme se rapprocha, elle était assise au fond de la camionnette, adosser à la porte arrière, impossible de s'éloigner plus. Elle le repoussa par réflexe, l'homme sembla s'amuser. Elle n'avait que 12 ans, elle était mince et fragile! Comment aurait-elle fait le poids?

"Tu es mignonne, on va jouer ensemble, sois gentille tu vas aimer ça!"

Il flatta sa jambe en remontant jusqu'à relever sa robe, l'enfant se figea. Elle n'osait pas bouger parce qu'il la regardait, il lui faisait peur! Il lui prit les chevilles et la tira pour l'allonger, lui embarquant par-dessus, inconsciemment, elle poussait sur son torse pour l'éloigner, sans succès, l'inconnu semblait même prendre plaisir à la voir se débattre.. Du moins au début, parce qu'il dût en avoir assez puisqu'il lui empoigna les poignets pour les remonter au-dessus de sa tête... Il était fort! D'une main il la retenait. Les larmes brouillaient sa vue. Une douleur perçante lui traversa tout le corps, elle hurla, cria, elle voulait que ça s'arrête. L'autre corps contre le siens, le souffles chaud et saccadé dans son cou, cette horrible voix lui répétant qu'elle était mignonne...

* Grand-frère...!*

Qu'est-ce que c'était? Pourquoi maintenant? Ses yeux coulait, quand avait -elle commencer a pleurer...Ses souvenirs ne devait-il pas être heureux? Elle l'avait caler au fond de sa mémoire... Au point de complètement l'oublier?! Oublier qu'elle était sali et ensuite, que c'était t-il passé? Elle ne voulait pas vraiment sen souvenir, mais comment elle était sortit de là?Elle laissa ses yeux coulé, ses mains tremblait. Elle souffrait en silence du passé... Son passé...


Dernière édition par Nathalia Draike le Mer 14 Juil - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Dim 30 Mai - 1:30

Bon comment avait-il pu se retrouver dans un endroit pareil, Le summum de l'ennui! Foutu devoir! La bibliothèque de poudlard aussi grande qu'elle était ne détenait pas les renseignements requis... Il avait donc dû en cette journée grisâtre, usée c'est talon pour aller dans ... Une autre bibliothèque! De plus, il aurait des ennuis si ses notes chutaient encore... Non mais comme s'il avait juste ça à pensés. Il parcourra les étagères d'un pas lent, regardait les bordures des livres, de temps en temps, il en prenait un qu'il feuilletait sans intérêt. Dans un coin de repos, une fille semblait avoir réquisitionnée tous les livres dont il avait besoin. Ne voulant pas se donner la peine d'être aimable, il la prit de haut!

" Hey, Fait d'l'air, c'est ma place!"


Elle était sourde? Au faites, de quelle maison elle était? Pas une serpy c'était certain... Le troisième anné n'était pas d'humeur à répéter. Elle avait l'air de dormir.. Il soupira bruyamment

"Dégage..."

Même en montant l'agressivité, rien à faire... Il vérifia que le ou la bibliothécaire n'était pas dans les parages et sortit sa baguette en soupirant de nouveaux.

"Écoute t..."

Elle pleurait? Il voyait les larmes couler, mouiller le jean de l'élève. Ben voyons, il n'avait pas été si méchant? Pas au point de faire pleurer quelqu'un! Si?
Bah.. Il s'en fichait!...


"Allez dégage!"

Il posa une main sur son épaule et la bouscula un peu... Elle allait bien réagir! Il savait bien qu'il aurait pu attendre qu'elle aie fini, mais il n'était pas d'humeur et il avait déjà hâte d'avoir terminé pour regagner sa salle commune. De plus, ça pouvait être amusant d'embêter les filles des autres maisons histoire de passer le temps!

"Hey, tes plutôt mignonne!"


Quelques mots sans aucune importance... Pour lui... Parce qu'il n'avait jamais imaginé la suite ainsi. La première fois ou il avait embêter les autres maisons remontaient à bien loin. Cette journée grisâtre et platonique ne s'arrangeait pas du tout.

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Lun 31 Mai - 21:09

Un dicton dit, quand ça va mal, ça ne peut qu'aller mieux ensuite. Quelques choses comme ça.. Nathalia elle semblait plutôt s'enfoncer de plus en plus profond dans le gouffre de désespoir.... Elle n'arrivait à faire cessé les larmes qui glissaient lentement sur ses joue. Submergée par un profond dégout et une rage contre elle-même d'avoir oublié cette partit de sa vie si douloureuse, mais à la fois d'une importance capital. En rage d'avoir laissé après temps d'années remonter une honte de son passé...
Comme si elle en avait besoin! Elle était..
La gamine surprotéger, celle avec les plus belles robes et que tout le monde enviait. Une fille simple, sans souci qu'un obsédé avait brisé.
La poufsouffle était complètement dans la lune, perdu dans son petit monde, immuniser contre l'extérieur.

Lorsqu'elle se fit toucher l'épaule, sa réaction n'en fut que des plus violentes. Elle sursauta et se dégagea en vitesse, repoussant la main de Yannick d'un geste brusque, elle se leva d'un bond et recula jusqu'à n'en plus avoir d'espace, renversant au passage les piles de livres qui l'entourait!


" Ne me touche pas!!!"


Sa réaction avait été instinctive, elle avait crié, toutes les têtes c'étaient tournés vers eux. Elle dévisageait le serpentard. Sa main c'était automatiquement posée sur sa baguette qu'elle ne c'était pas gêné pour paraître entre les deux yeux de troisième année!

"Non!!! Retire s'que t'as dit! Retire le .. Je ne suis.. Je.."

Elle était incapable de le dire, ces mots l'avaient tellement marqués. Devait-elle souffrir seulement parce qu'elle était "mignonne". Être jolie devait donc la condamner à assouvir les fantasmes de ses hommes pervers sans coeur... Ce pédophiles, parce que c'était le mot juste.. Un moldu... Maintenant elle avait des pouvoirs... Cela voulait-il dire qu'elle ne risquait plus rien? Alors, pourquoi n'avait elle pas pu les avoir avant. Si quelque année auparavant elle avait eu cette défense... Ses pouvoir l'auraient surement sauvés. Surement... Peut-importe, qu'il parte, ces tout! Elle se frotta les yeux pour corriger sa vision trouble dû aux larmes. Elle tentait de se calmer, elle avait déjà beaucoup attiré l'attention elle se sentait gêner des regards curieux qui fixait sans gêne la scène.
De plus, elle avait un feeling que le serpentard prendrait très mal cet affront.

Il S'agissait d'un ami de son frère, elle était certaine. Elle avait pu a de nombreuse reprise les voir ensemble. Pourquoi l'embêtait -il alors? Elle serra les dents et baissa sa baguette. Elle ignora le serpentard et enjamba du mieux quelle le pouvait tous les livres étaler au sol. Malgré sa grâce et sa finesse, elle se prit le pied dans le désordre et se sentit tombée...
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Mar 15 Juin - 14:17

Le troisième année n'était pas du groupe de gens qu'on pouvait dire sympathique. Il avait fait des efforts depuis son entrer à l'école, il avait même trouvé des amis au sein de sa maison. Il n'en restait pas moins qu'il avait été éduqué ..Si l'on pouvait le dire ainsi, d'une mentalité ou l'homme règne en maître.

Une hiérarchie bien simple allant du sorcier sang pur au moldu sans intérêt... S'il était un homme, alors il devait régner comme tel. Yannick était conscient que ce qu'il avait appris de son paternel était pour les autres complètement dépasser. D'ailleurs, lui aussi avait brisé le cercle de l'obéissance en prenant Nelkitana comme amie et Heavy comme copine à l'égal de lui. Sauf que parfois les instincts primitifs reprenne le dessus, les acquis du passé semble si alléchant.. Il oublia toute preuve de bons sens devant cette réaction exagérée selon lui. Il fixait d'un regard noir l'être inférieur qui avait osé le toucher cette chose qui s'était donné le droit de lui crier dessus.


" En colère, tes encore plus mignonnes!"

Il sourit à la vision de la baguette. Si seulement elle avait eu la moindre chance contre lui.

Rah, mais pourquoi se s'était t-il si mal à la vu des larmes de son jouet. Finalement, il avait gagné beaucoup de conscience. Il baissa sa baguette en même temps que la première année. Il avait eu ce qu'il voulait... Les livres étaient à lui, a quoi bon perdre son temps!

Il la laissa filée, certain que sa conscience le tourmenterait s'il décidait de trop jouer.

Il allait prendre la place sans attendre, tassa le fouillis du pied pour ne pas tomber. La fille par compte n'avait pas cette chance. Elle trébucha. À ce moment, plusieurs options passèrent dans la petite tête du serpentard et avant même qu'il s'en sois rendu compte il avait rattrapé la poufsouffle, l'agrippant par les épaules et la redressant, arrêtant sa chute.

Le vert et argent fut lui-même surpris de sa réaction, déboussoler par la vitesse à laquel il avait réagi, il se reprit rapidement en envoyant brusquement Nathalia sur le coussin où elle était quelque seconde avant. Rah, dire qu'il avait des devoirs à faire. Il devait absolument racheter cette erreur. Il ne pouvait pas se permettre de passer pour trop gentil.


" Tu Comptais pas aller bien loin j'espère? J'ai besoin de quelqu'un pour faire mes devoirs..."

Il se laissa lourdement tomber à coter d'elle, empoigna un livre qu'il commença a feuilleté Comme si de rien n'était. Il finit par sortir un parchemin et une plume où il griffonna quelques notes. Il en donna aussi à Nath histoire de se donner moins de travail.

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Ven 2 Juil - 12:50

C'était le mieux qu'elle pouvait faire. Elle s'était déjà donnée en spectacle, alors.. Valait mieux partir. De toute manière maintenant, elle n'avait plus la tête à faire des devoirs. Elle voulait être seule, s'enfermer prendre une douche. Se cacher de tout danger. Elle se sentait trahis, trahis par ses frères d'avoir été absent cette journée là. Abandonné par les gens de son entourage d'avoir été si aveugle. Mais devait-elle leur en vouloir? Non, d'une certaine manière elle pouvait les comprendre. Elle n'avait jamais eu l'air malheureuse, qui aurait pu se douté? D'un coup, tout autour lui semblait hostile. C'est perdu dans sa tête qu'elle trébucha. Elle tressaillit lorsque le serpentard l'agrippa, elle eu le même mouvement de recule sans pour autant pouvoir bouger. Elle était pourtant certaine qu'il n'avait rien à faire d'elle. Qu'est-ce qui lui prenait, elle aurait de loin préférée faire ami, amis avec le plancher et tous les bouquins.

"Ne m'touche p..."

Elle atterrit lourdement, mais sans mal sur le gros coussin, son coeur s'était emballé, battant à vive allures. Elle avait paralysé sur place trop terrifiée pour penser à bouger. Elle se décolla autant que possible du vert et argent instinctivement, mais cet idiot la munie d'un parchemin et d'une plume.. Qu'elle laissa tomber aussitôt. Comme si elle allait rester là. À bien y penser, cet idiot ne pouvait rien contre elle dans un endroit si achalandé. Elle se releva donc, s'arrêtât debout pour faire face au troisième année assis.

" Laisse moi tranquille.. Pour qui tu te prend..."

Elle avait pris son courage a deux mains pour avoir une once d'assurance dans la voix. Elle fit volte face, laissant ses longs cheveux roses danser derrière elle. Tout ceci l'avait épuisé, elle voulait rentrer et malgré l'horreur, utiliser le chocolat pour connaître l'histoire entière. La perspective de marcher seule d'ici au château la terrorisait. Il y avait peu de gens à l'extérieur puisque le ciel annonçait de la pluie. Elle devait bouger, elle devait avoir l'air idiote debout dos à Yannick, figée comme une statue. C'était normal? Pourquoi après tant d'année se sentait telle aussi vulnérable et sans défense que lorsqu'elle était gamine?

" Mes frères.."

Elle avait marmonnée plus pour elle-même, l'air désespéré les larmes avaient repris leurs chutes. Elle tentait pourtant de se convaincre que tout allait bien. Ses yeux se portèrent sur la fenêtre, le ciel sombre semblait tout aussi désespéré, pleurant lui aussi d'une fine pluie. Elle se sentait prisonnière de la bibliothèques...
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Mar 13 Juil - 19:07

Le serpentard croyait enfin pourvoir commencer ses devoirs, fier d'avoir trouvé quelqu'un pour se taper le trois quarts du travail. Seulement, ce quelqu'un semblait guerre disposer à l'aider. Cette fille, paraissant totalement inoffensive avait finalement un peu de courage pour osée lui tenir tête. Yannick pourtant mis du temps à réagir, il soupira, décidément écoeuré de la situation. Il tournait les pages de son livre sans s'occuper de celle qui le fuyait. Quelle perte de temps. Mais cette mignonne petite chose restait pourtant debout, telle une statue. Il se leva que lorsqu'elle parla, sans avoir compris ce qu'elle avait dit. Il s'approcha derrière elle et lui chuchota dans l'oreille.

"C'est parce que tu m'aime trop que tu ne pars pas?"

S'attendant un peu à une autre réaction exagérée, il recula un peu. Il ignora les larmes qu'il voyait, ce n'était surement pas sa faute et les peines d'une gamine ne l'intéressaient pas de toute manière.
Elle avait probablement été larguée par son copain, toutes les filles pleurent pour des trucs aussi idiot que ça.


" Mouais... Ya pas mal de gens ici. Tu sais, je connais un endroit tranquille pour... étudier."

Le serpentard n'avait aucune arrière pensées. Il trouvait juste marrant de la terrorisé, surtout que toutes les réactions de son jouet étaient beaucoup mieux que se qu'il avait imaginé. Ce n'était pas la première fois qu'il passait le temps en effrayant les jeunes filles. Mais celle-ci.. Il ne s'en lasserait probablement pas.

" Viens on va aller ailleurs."

Il l'agrippa par le poignet, de son autre main, il se servi de sa baguette pour ramasser son matériel. Il tira lentement sur le bras de la poufsouffle sans vraiment savoir où ils iraient.

" Contente toi d'être mignonne et de me suivre!"

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Mer 14 Juil - 19:22

La poufsouffle avait 15 ans maintenant, elle terminait sa première année d'étude, elle était une sorcière. Ses pouvoirs s'étaient réveillés tard, mais elle en avait. Ce qu'elle avait été heureuse lorsqu'elle avait reçu sa lettre. Elle croyait avoir a poudlard une vie tranquille. Mais ici le cauchemar étaient les mangemorts. Maintenant, un serpentard l'emmerdait grave et elle n'avait pas la moindre idée de comment se débarrasser de lui. Elle ne savait pas quoi répondre au sottise qu'il disait. Nathalia ravala difficilement sa salive, incertaine si elle devait bouger. Pourquoi devait-elle endurer ça?
Elle fini par aller se réfugier dans un coin de la pièce à quelque mètre de Yannick.


Elle avait pourtant criée à en perdre la voie. La fourgonnette n'était tout de même pas blinder? Pourquoi personne ne l'avait entendu!? Elle se rappelait de plus en plus. Cette journée semblait vouloir reprendre sa place dans sa mémoire, rajoutant quelques fois quelque bout de souvenir dont elle se serait passée volontiers. Des souvenirs datant d'à peine trois ans.

Durant toute cet enfer, la fourgonnette n'avait pas cessé de rouler. Un deuxième homme était présent. Le premier celui avec les cheveux grisâtres avait enfin terminé de la torturer. L'enfant endoloris de partout, terrorisé, en pleur, ne bougeait pas, étendu au même endroit depuis vraiment longtemps, Completement détruite, maintenant, pouvait-elle partir? Le temps s'écoulait lentement, elle ignorait depuis combien de temps elle était la quand enfin elle arriva à bouger. Elle pouvait voir son agresseur et le chauffeur fumée à grande respiration une sorte de cigarette bizarre que maintenant elle pouvait identifier sous le nom de "joint" une sorte de drogue moldu qu'avant juste l'odeur l'avait dégoûtée. Ces deux scélérats semblait de très bonne humeur. Pourtant, Nathy elle, c'était le contraire. Elle n'était pas sotte, elle comprenait ce qui venait de se passer. Mais pourquoi elle? Avait on le droit de lui faire du mal simplement parce qu'elle était belle et heureuse!?

La camionnette s'arrêta, les deux hommes changèrent de place. L'autre criminel pour vous peindre son portrait avait les cheveux d'un noir parfait, couper dans le style de tintin. Il avait l'air plus jeune, pas plus de 25 ans, ou tout juste. Ses yeux verts kiwi semblait refléter plus de pitier que de désir. Il était maigre et plutôt beau gosse. Elle se rappelait bien ses belles dents blanches et droites et son sourire bien que triste presque charmeur! Il était torse nu, révélant des abdos impéccables. Si ce n'est qu'elle... Le voyait comme un monstre.

" Je veux rentrer." Elle renifla et s'essuya les yeux.

Le jeune homme lui offrit un mouchoir dont la gamine s'empara rapidement avant de se reculer au maximum contre la porte, gardant les yeux rivé sur l'abomination.

-Bientôt... Murmura son ravisseur.

Le ton de voix triste et cette réponse si vague ne rassurait pas notre victime. Elle en fut des plus effrayer quand celui qui chauffait prit la parole.

- Pas question! Cette mignonne petite allumeuse pourrait nous dénoncer.. J'vais me la garder un moment et m'en débarrasser"

Comment pouvait-il dire une telle chose... Nathalia aurait voulu se défendre, promettre qu'elle ne dirait rien, Elle n'aurait pas pu le faire de toute manière... Elle avait trop honte!

Mais elle n'eu pas l'occasion d'en placer une. Les deux montres se disputèrent sur ce qu'il ferait d'elle. L'un voulait la tuer, l'autre la protéger, elle était trop épuisée pour suivre ce qu'ils disaient.

Alors, il allait l'aider? Une mince lueur d'espoir la traversa, elle baissa légèrement sa garde, en profita pour reprendre son souffle. Ce fut que beaucoup plus tard qu'elle fut réintégrée dans le décors. Dans l'ignorance de savoir ce qu'elle allait devenir, elle hurla à nouveau quand il s'approcha d'elle. Pour la faire taire il colla ses lèvres aux sienne, tenant son mentons pour l'empêcher de tourner la tête. Celui qu'elle avait vu comme un allié potentiel n'était finalement rien d'autre qu'une autre source de souffrance. Elle avait été idiote..

-Reste tranquille, lui chuchota-t-il gentiment à l'oreille
- Je serai gentil...

Il semblait avoir pitié d'elle. Il semblait triste de l'état de l'enfant.. Allez savoir pourquoi... Tout recommença.
Il l'allongea, remonta sa robe comme l'autre l'avait fait.
Nathalia criait, ça lui semblait être sa seule défense. Elle supplia le jeune, essayait de le repousser, de l'empêcher d'accéder à ce qu'il convoitait, elle se débattait avec acharnement, mais son agresseur ne s'énerva pas. Il ne cessait de lui dire de ne pas s'inquiéter, que tout irait bien.... Il pressait sur ses lèvres chaque fois que la voiture arrêtait à une intersection, le vieillard avait monté le volume de la musique vraiment fort pour couvrir sa voix.

La douleur à chaque coup était la même, elle lui coupait le souffle, l'homme dû le remarquer puisqu'il adoucit les assauts. Mais comment notre gamine pouvait-elle apprécier cette délicatesse dans sa situation. Elle n'arrivait même pas à penser le maudire. Elle avait simplement envie de mourir, que tout s'arrête.

"Tuez-moi.. S'il vous plait... J'ai mal! "

Le beau gosse passa une main dans son coup, il caressait délicatement la peau douce et fragile de sa victime. Il l'embrassa tendrement, on aurait dit qu'il essayait d'aspirer sa douleur, de partager sa souffrance... Quand il eu prit son pied, il se rhabilla et resta assis près d'elle. Il laissa quelque minute passer pour laisser le temps à cette petite chose détruite de reprendre un peu ses esprits et sont souffle.

-Détend toi maintenant. Oubli tout ça. On te ramène où on tas trouver... Tu pourras rentrer...
Sa ira? Tu en sera capable?



Mais pour la suite ça devra attendre, rendu là, rien ne lui revenait. Elle pleurait encore en silence écraser autant que possible dans son coin. Elle avait vraiment tout oubliée à ce moment... Ce qu'elle aurait aimer ne jamais s'en rappeler.

Le serpentard s'approcha et lui saisit le poignet tout en récupérant ses affaires. La poufsouffle ne réagi pas, revoyant en boucle la scène ou quelque année plus-tôt un homme l'avait tiré sans sa camionnette noire. Elle ne se débattit pas, elle espérait en quelque sorte que les autres personnes présent autour d'eux réagirait. Mais en quelque seconde elle s'était faite enfermer dans l'une des salles de projection de la bibliothèque où les élèves pouvaient visionner de vieux journaux sur de petites cartes qui étaient projetée sur une toile. Un peu comme un diaporama de photo. Cette pièce était très sombre, sans fenêtre et très petite. Les murs peint de blanc était aussi clair que la première tomber de neige, mais jurait atrocement avec les meubles en faux boit brun beaucoup trop gros pour l'espace. Elle ne trouvait pas l'interrupteur de lumière, elle ne distinguait pas grand-chose.


- Lumos!
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Mar 24 Mai - 22:21

Le Serpentard ne connaissait pas la bibliothèque, il était entré à la première place lui semblant vide. Une salle sombre... l'idéal. À la lueur de la baguette, il contempla l'endroit D'un oeil critique. Cette pièce ne devait plus servir a rien, un épais tapis de poussière lui chatouillait le nez. Mais ça devrait faire l'affaire.

" Au faites, Tas un nom?"

Simple formalité puisqu'il en avais rien à faire. S'amuser avec son nouveau jouait serait-il comme tromper Heavy? Cette pensée ne fit que lui effleurer l'esprit avant de disparaitre complètement. Yann attira Nathalia vers lui, il posa une main sur ses petites hanches et l'autre sur sa nuque pressant en même temps sur la peau délicate de son cou. Il l'attira vers lui si près que leurs lèvres s'effleurèrent. Lentement il la fit basculer sur un grand bureau.

Bizarre, l'embrasser était plutôt agréable, comment? Il ne devait pourtant ressentir rien d'autre que son plaisir. Quand son père l'emmerdait en le contrôlant alors là rien ne le dérangeait. Il y avait été habitué, Agir sans rien ressentir, décidément cette école le troublait vraiment. Devait-il se sentir coupable ... Envers Elles? Bien-sûr que non. Il devait se convaincre !
Il pressa plus fort sur les lèvres de son jouet, comme s'il trouverait ses réponses de cette manière.

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Mer 25 Mai - 14:46

Ça ne lui plaisait vraiment pas. Le serpentard avait l'air encore plus effrayant dans la mince lueur projeter par sa baguette. La première année suffoquait, mais rien à voir avec la saleté. Elle était simplement terrifiée

"Na.. Nathalia D.. Draike " Arrivai-je enfin à dire entre deux sanglot

Je le dévisageais sans retenu, lui laissant voir mon dégoût d'être seul avec lui. Mais cette immonde créature ne sembla pas s'en soucier. Je l'ai laissé s'approcher, je n'imaginais pas une seule seconde avoir la moindre chance de men sortir. J'aurais pourtant aimé qu'il enlève ses sales mains de sur moi. Je l'ai laissé m'allonger, je n'aurais pas supportée de le mettre en colère. J'avais déjà de la chance que malgré sa force et son assurance, il maintenait sa prise sur moi sans me blesser. Mes larmes ont refoulées de plus belle quand nos lèvres se sont touchées. J'avais peur?

Mais bien-sur, j'avais en boucle dans ma tête les images de mon précèdent viol. L'idée que l'histoire se répète me rendait malade. Seulement maintenant j'ai grandi, est-il idiot de croire que crier serait inutile? Que me débattre ne ferait que le mettre en colère... J'ai déjà été souiller.. Je n'avais plus rien à perdre, non? Alors, pourquoi tout mon corps tremble pourquoi avais-je l'impression de suffoquer a chaque martèlement de mon coeur.

J'avais inconsciemment agrippé son T-shirt que je serrais à présent si fort que mes doigts étaient engourdit et douloureux. J'allais vraiment étouffer. J'ai tourné la tête respirant a fond sans pour autant reprendre de l'oxygène, du moins ce fut mon impression. J'ai tout de même gardé la position, trop terrifier à l'idée de voir dans les yeux de Yannick le même désir malsain qui avait poussé mon ancien agresseur à ses folies.


"Non, arrête, non ... non" Ma voix n'était qu'un souffle

Ça y est, je panique, j'ai répété ceci mainte fois tentant de le repousser et me débattant furieusement, mais sans vraiment de résultat.


"Ne m'fait pas... tue moi!!! Je veux pas...Encore.. Pas encore! Tue moi...!!!"
J'avais murmuré, j'avais peine à croire que j'avais réussi a ouvrir la bouche. J'espérais pourtant vraiment qu'il me tue... Jamais, je ne revivrais jamais cette horreur!
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Jeu 26 Mai - 22:29

Le serpentard essayais de se soustraire de cette chose appelée émotion qui semblait bien encré en lui contrairement à ce qu'il croyait. Le nom de son jouait trottait dans sa tête, mais il ne réalisa pas tout de suite, trop guider par ses envies. Il ignorait les larmes laissant remonter sa main en même temps que le chandail de la poufsouffle.
Il ne fit pas d'histoire lorsqu'elle se dégagea, il ne voulait tout de même pas l'étouffer. Il en profita plutôt pour descendre vers son coup le couvant de bisou au passage.

Contre toute attente, elle finit par se débattre comme une vraie furie, obligeant Yannick à l'immobiliser maintenant ses poignets avec tant de force qu'elle aurait probablement des ecchymoses.
Il se figea manquant de lâcher sa prise. Mourir? L'idée de la tuer ne lui avait jamais traversé l'esprit. Il voulait jouer hors enlever la vie ne l'amusait pas du tout.


"Dis pas de bêtise... On s'amuse là! Mlle Drai...ke"

Il termina sa phrase en ouvrant de grand yeux, il lui lâcha les poignets sans pour autant la laisser partir. Le serpentard l'observa un moment, un peu surpris, comment avait-il pu laisser passer une telle information? Le Mangemort deviendrait son ennemi s'il venait à apprendre ça!! Un Tic retentit dans sa tête.

"Encore?!"

Il la lâcha complètement et alla s'adosser à la porte. Le vert et argent prenait lentement conscience de ce qu'il allait faire. S'qu'il pouvait être idiot, il n'avait pas le droit de s'approprier une fille simplement pour s'amuser. Il n'était pas comme ça!! Si?! Il la regardait fixement, il se serait bien excusé, mais Nathalia ne l'aurait pas entendu. Elle semblait ailleurs, terrorisé, le souffle cour et muni de tremblement incessant.

" Pas encore?" Bah oui il voulait savoir!
"Tu vas t'étouffer si tu respires pas!"

Il savait que c'était sa faute, mais se rapprocher ne l'aurait pas aidé du tout. Il avait croisé les bras sur son torse et avait adopté un ton plus "amical", attendant patiemment que sa petite crise passe.

"Nathalia ?
Ton frère... Tes frères en faites, tu leur diras rien
."

C'était un ordre pas une question. Il pouvait facilement éliminer les jeunes frère de Jo, mais encore là il y aurait un gros froid entre les deux gars, chose à évite. De plus l'histoire ne devait pas se rendre sau oreille d'Heavy. En faite à personne!!

"Si cette histoire venait qu'à s'apprendre. Jte retrouverai et à ce moment-là tu n'auras plus aucune chance."

Il n'arrivait même plus à se montrer menaçant. Il ne pensait pas Ce qu'il avait dit elle devait simplement le croire.

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Sam 28 Mai - 22:49

Suis-je la seule à ne pas trouver la situation amusante?Réalisait-il seulement ce qu'il allait me faire? Ce que je ressentais ? Yannick avait-il seulement conscience qu'il me détruirait a jamais?...

J'avais les poignets en feu, me débattre n'avait pas été la meilleure solution. J'étais toujours coincé et en plus j'avais mal. J'ignore pourtant ce qu'il s'était passé, mais il m'avait libéré en partit, posant une main sur mon épaule et l'autre sur le bureau, il s'était décollé et se tenait à bout de bras m'observant avec un drôle de regard. Il semblait réfléchir et j'ai recommencé à trembler de plus belle en déduisant que ce ne serait pas bon pour moi!

Il devait se demander si je devais mourir. Malgré mes mots et bien que cette option m'était cent fois préférable, l'instinct me poussait à m'agripper à lui. J'avais les mains moites, les yeux fermer et j'attendais. J'attendais de subir sa décision. Je ressentais tellement de choses contradictoire! J'étais perdue et terrorisé, mais je ne pouvais pas me résoudre à me laisser faire sans me battre même si au fond de moi je craignais vraiment qu'il s'abreuve de mes pleures, se nourrisse de ma terreur et fasse durer mon calvaire encore et encore. Pourquoi ne pouvais-je simplement pas m'effacer!
Qu'il me tue! Mais j'ai tellement envie de vivre. Grandir, apprendre, agrandir ma famille. Faites qu'il en termine vite! Qu'il fasse ce qu'il veux! Mais vite! J'en peu plus. Mais rien, alors que je tombais en m'enfonçant au plus profond de moi-même j'ai été projetée à l'extérieur. Je me suis effondrée sur le plancher sale, il m'avait relâché. Je n'étais plus coincé et... J'étais vivante?

J'ai osé un regard dans sa direction, il me regardait fixement sans bouger, appuyé contre ma seul issu pour m'échapper. Alors, j'ai éclaté en sanglot assise dans la poussière, la tête enfouie dans mes mains. Je crois que durant quelque seconde j'ai été soulagée. Jme suis laissé aller librement, un bon moment. J'avais peine à respirer maintenant.


"J'étouffe"

Je ne m'attendais pas vraiment à de l'aide et ça semblait idiot à dire alors qu'il m'avait conseillé de respirer choses plutôt dur pour moi en ce moment. Jme serais cru en crise d'asme si j'en aurait fait.
Je me suis rapprochée de lui, j'ignorais quoi faire, j'avais fait un effort surhumain pour me lever, mais il resta bien encré où il était.


"De. Air!"

J'aurais volontiers rajouter bouge idiot ou dégage sale macaque, mais, parler était un défi trop dur. Jme suis accroché à mon tortionnaire comme à une bouée de secours, je serrais le tissu de son chandail entre mes doigts mes ongles passant au travers me coupaient les mains. Je cherchais de l'air, incapable de tenir debout seule. L'ironie... Il était le seul à pouvoir m'aider pour l'instant. Finalement j'allais peut-être mourir.

J'ai posé une main sur son coeur, j'essayais d'accorder ma respiration à la sienne pour retrouver un rythme ou ma tête cesserait de tourné a men donner mal au coeur. Il ne semblait pas me repousser, en faite il ne bougeait pas du tout. Seul ses bras avaient laissé une petite place pour ma main. J'aurais nettement préféré ne pas avoir à le toucher. Je l'aurais fuie comme la peste si je n'avais pas été si terrifier a l'idée de suffoquer.


" Il pourrait te .. te.. tuer"
Ça semblait marcher ma respiration était plutôt stable bien qu'encore affoler. J'ignorais si c'était parce que je me calmais ou parce que l'idée qu'il sache qui était mon frère me procurait un faux sentiment de sécurité.
Parce-que, on s'entant que même si mon frère pouvait me venger si le vert et argent changeait d'idée le mal serait déjà fait!


"Je peux pas, il n'est pas.. un.. meurtrier...
Il te tuerait"


J'ai bien conscience de ce que je vaux aux yeux de mes frères, mais pour Jonathan c'est particulièrement différent. Je suis une sorte d'objet super précieux pour lequel il tuerait sans réfléchir quitte à en subir les conséquences. Dans de telles circonstances, jme sentirais coupable de ses représailles s'il tuait quelqu'un pour moi.

"C'est pas pour toi que j'dirai rien. Ne t'imagine rien!"

Jme suis écarté, j'avais retrouvé mes esprits et l'usage de mes jambes par la même occasions. J'étais en vie, malgré la peur, il ne m'avait rien fait d'irréparable. Pour l'instant... Son regard ne m'avait pas lâché. Si c'était fini, pourquoi j'étais encore ici... ah oui bien-sûr!
"Ne te donne pas cette peine. J'ai rien à te dire, ce truc que j'ai dit, c'était, je délirais"

Je savais qu'il n'y croirait pas, mais j'espérais que ça suffirait pour qu'il me laisse tranquille
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Dim 29 Mai - 15:09

Que ferait-il maintenant? Il allait faire la pire gaffe de sa vie. Le pire c'est qu'il était certain qu'il serait allé jusqu'au bout s'il n'avait pas pris la peine de vouloir savoir qui elle était. Il voyait rarement Jo avec sa famille. Comment l'aurait-il deviné? Plus le temps avançait et plus il déraillait, son père en serait ravi.

Le serpentard ne bougea pas de la porte et ne repoussa pas non plus la première année. Elle s'était accrochée à lui, il avait bien été un peu surpris, mais il n'avait pas l'intention de la repousser.


" Je sais très bien de quoi Jonathan est capable, ne t'imagine pas qu'il pourrait facilement se débarrasser de moi. J'suis plus fort que j'en aie l'air."

Et il ne se sur-estimait pas. Jo était un mangemort certes, mais Yann avait reçu une très dur éducation qui lui aurait facilement permis auparavant d'entrer dans les rangs de Vous-Savez-Qui. Mais dans ce temps-là, l'idée de devoir encore obéir à quelqu'un alors qu'il venait de réussir à échaper à son père ne l'enchantait pas trop...Heureusement!

"Peu-m'importe ma mignonne t'en que tu ne dis rien, j'me fiche de qui tu protèges."

Il réalisa à ses mots, qu'au départ Nath avait refusée d'entendre le mot mignonne. Évidemment, il ne l'avait pas dit exprès, mais maintenant il s'en félicitait. Nathalia c'était brusquement éloigné essayant d'éviter sa question. Donc seul ces deux petits mots semblaient être un puissant détonateur. Le serpentard était maintenant certain qu'elle lui repondrait.

"Tu es si mignonne..." Il avait détaché chaque syllabe en guettant la réaction de son jouet. Elle n'avait fait que pleurer, s'était débattu seulement un bref moment renonçant rapidement. Pourtant, la plupart des filles se débattaient comme des furies dès le départ et criait.

"Qu'elle âge tu avais? Tu le connaissais?"
Ses frères étaient à exclure Yann ne pouvait même pas se l'imaginer. Ils étaient peut-être au courant par compte.

"PARLE!" Pour la première fois depuis qu'il était là, il s'énervait, il avait crié.

"Dis le Fort!" Le sort de Nathalia ne l'intéressait pas au début, mais une lumière avait traversé notre troisième année, une sorte de révélation dure à avaler.

Et si ça avait été Salie!?

Au moment ou cette pensée le traversa, son poing frappa contre le mur laissant un trou et les jointures de Yann sanglante. Si quelqu'un pour le fun prenait sa soeur pour un jouet....
Il était trop orgueilleux pour s'excuser, il ne l'aurait pas fait de toutes façons. Il attrapa plutôt Nath par les épaules et la plaqua contre le mur cachant le trou qu'il avait fait.


"Jessaye de t'aider... Tu dois le dire..."

Son seul moyen de réparer son erreur était de l'aider à s'enlever ce poids de sur le dos. Il ne s'y prenait pas de la meilleure façon, mais Yann n'est pas patient. Alors... Il l'obligerait, il était un peu perdu, réfléchir, bien réfléchir il n'aurait pas pu le faire. Il se battait contre lui-même et son désir de jouer de se l'approprier de la détruire et la laisser là et celui d'essayer de l'aider.

"T'inquiète pas, je serai gentil"
Il détacha d'un coup sec le bouton du jean de Nath et l'embrassa, lui maintenant le menton de deux doigts et le reste de la main sur la gorge où il n'aurait qu'à appuyer pour l'etouffer.

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Lun 30 Mai - 1:28

Si j'avais eu des couteaux à la place des yeux le serpentard serait mort. Mais merde qu'il me laisse tranquille! Je suis la 'mignonne' de personne, il ne vaincrait pas Jo parce que les Draike font rarement du un contre un, ça c'est l'avantage d'être protégé en tout temps.

"MAIS TU VAS LA FERMER!" Il criait et bien-sûr je me suis mise à crier aussi

" Ma vie ne regarde pas une Sale serpentard qui ce fou complètement de qui je suis. Tu m'as lâché à cause de mon nom. SEULEMENT pour ça.
Tas rien à faire de ma personne"


J'avais terminé d'une voie faible lui ne cessait de me parler. De me faire dire et rappeler ÇA! J'ai sursauté, il avait enfoncé son poing dans le mur. Quand il a retiré sa main un trou décorait maintenant la petite pièce. J'peux vous dire que le mur était pas mal épais ce qui expliquait le sang qui coulait des jointures de Yannick pour aller encore une fois refaire la décoration.

J'ai intérêt à pas chercher les coups... Les propriétaire serait très contente du design.... Comment je pouvais penser à ça dans un moment pareil. Mais ce fut inutile de me ramener à l'ordre le troisième année l'air plus fou que jamais m'avait recoincé me rentrant dans le mur avec un tel force que j'en eu le souffle couper



"tu m'aides pas du tout comme ça! Lâche moi!"


J'aurais jamais pu le croire si je ne lavais pas eu devant mes yeux. Ben voyons il avait plus de chance de me blesser que de m'aider s'il décidait de refaire son petit manège. J'étais toutefois moin effrayer. Il m'avait laissé une fois alors se n'était pas sans espoir. Puis dans sa tête c'est m'aider qu'il voulait. Si je lui expliquais qu'il si prenait mal. Mais ce serais inutile. Quand j'ai entendu c'est dernier mot un énorme frisson ma traversée.

Ma respiration c'est accéléré, ça y est, je replongeais. J'ai poussé un cri comme jamais avant. Une main sur chacune de ses mains voulant l'empêcher de me toucher. Mon jean était déjà ouvert. Il pressait fort sur mes lèvres. Une légère pression sur ma gorge m'obligeait à supporter son gout sans me détourner. J'ai enfoncé mes ongles dans son bras. Choses que j'ai regretté quand il m'a fait comprendre en pressant sur mon cou que j'étais piégé. Je ne me suis tout de même pas résolue à lâcher son autre main, ça jamais, même si j'étouffais. J'avais des ongles naturels pas trop long, mais assez pour faire mal et croyez moi je serrais comme je pouvais


"Je veux rentrer" dis-je entre deux respirations.

Je regardais le serpentard, j'y étais obligé. Il ne m'étouffait pas, mais je savais qu'il n'hésiterait pas.


"Tas pas le droit de faire ça! Ils n'avaient pas le droit. J'ai jamais cherché ça!
"S'il te plait...Non.. Yann, regarde moi, s'il te plait. Tu n'es pas obligé."


La fin de l'histoire me revenait petit a petit... Du moins j'avais des sortes de flash rien de solide, mais une idée générale.

Il allait donc la laisser rentrer. Elle pourrait partir. Mais... Elle n'arriverait même pas à marcher. La jeune Nathalia avait mal. Et l'autre qui essayait de se montrer gentil. Après avoir fait une-t-elle choses, inutile d'être sympa.
La camionnette s'était arrêtée les deux hommes regardaient autour vérifiant si la voie était libre. Au loin la gamine pouvait entendre quelqu'un crier. On l'appelait ... Elle! Sa famille la cherchait. Depuis combien de temps elle était enfermée ici?

Javais ici un blanc... Je continue donc à mon prochain flash!

Nathalia était agenouillée sur le trottoir, sa robe avait été taché de sang, ses cheveux était en bataille et ça joue avait enflé à cause de la gifle qu'elle s'était prise. La camionnette avait un pneu de crevé et avait fait un embarder dans un lampadaire. Samuel et Cedrick retenait Jonathan par les bras Carl était avec moi la baguette du plus vieux en main.

" Il les a tués"

J'avais dit haut ce que je pensais. J'avais oublié tout ça, oubliée mes malheurs, oublier cette journée.. ET oublier que mon frère avait provoqué l'accident.

Le chauffeur celui avec les cheveux gris était mort sur le coup. Carl tentait de consoler sa petite soeur un peu gauchement. Dans ce genre de situation, pas facile de trouver les mots juste. Il avait rangé la baguette de Jo les sirènes de police retentissaient au loin. Mes frères ont battu en retraite me trainant avec eux. À ce moment j'ai compris que les plus jeunes tentait de protéger Jonathan. Il aurait achevé l'autre de sang froid. Son regard était meurtrier il avait la rage

Alors, maintenant, plus besoin de me demander pourquoi il était mangemort. Il était parfaitement capable de tuer. Pas moi bien-sûr! Il ne me ferait jamais de mal. J'en étais certaine. J'ignorais si Fred était au courant, mais les autres l'étaient tous

J'ai écarté brusquement la main de Yannick je l'ai fixé un moment le regard dur. J'ai tiré sur son chandail pour le rapprocher de moi. J'me suis accrochée à son cou et me suis laissé tomber l'obligeant à me suivre. Je ne pleurais plus j'en avais plus la force. Mon monde semblait basculer et je ne pouvais me raccrocher à rien.



"Va s'y, amuse-toi. Sa ne changeras plus rien c'est déjà un meurtrier."


Je n'arrivais pas à m'enlever cette idée même si quelque par en moi j'me disais que l'homme l'avait mérité. Je n'arrivais pas à lâcher son cou. Ça semble idiot après Ce qu'il m'a fait. Mais, je sais pas. C'est comme ça!
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Lun 30 Mai - 4:32

Le serpentard y allait un peu fort, il le savait. C'est vrai, c'est à cause de son nom qu'il l'avait lâché, et alors? La première année lui enfonça ses griffes dans les bras, Yannick serra les dents en resserrant son emprise sur la gorge de Nathalia et en la relâchant tout de suite. Elle avait disons à moitié compris puisque la main qu'il avait laissé accrocher au bouton souffrait encore. Pourquoi les filles ont-t-elle toujours les ongles si long.

{"Tas pas le droit de faire ça! Ils n'avaient pas le droit. J'ai jamais cherché ça!
"S'il te plait...Non.. Yann, regarde moi, s'il te plait. Tu n'es pas obligé."}


C'est comme si elle lui avait lancé un seau d'eau glacé en pleine figure. Elle avait répété presque mot pour mot la phrase que sa soeur lui avait dites avant qu'il ne lui lance un doloris. Il resta un moment bouche bée. Il dut laisser passer quelques bonnes minutes avant de réussir à chasser cette phrase de sa tête. Nathalia, elle, semblait lointaine. Très loin.

"Qui ça? Nathalia qui a tué qui?"

Elle ne répondait pas, un moment passa avant qu'il obtienne une réaction. Avant qu'il réalise, il était au sol, Nath pendu à son cou. Elle le serrait fort et là, Yann ne s'avait plus quoi faire. Vous imaginez quand viens le moment de se montrer un peu humain, il ignore la marche à suivre. Mais pour le reste il excellait. De plus le brusque changement d'attitude l'avait déstabilisé. Il s'était attendu à ce qu'elle coure à l'autre bout de la pièce, qu'elle se plie dans un coin et pleure. Il ne comprenait rien
"Ne t'offre pas comme sa. Jveux dire... enfin...Tu comprend!!!
Calme toi c'est tout, ça ira! Ça ira..."


Il l'obligea à lui faire face, franchement il était un peu dépassé par tout ça. Il n'avait plus envie de jouer. Il ne s'avait même plus ce qu'il voulait. Il prit bien soin de la laisser libre de tous ses mouvements avant avant de l'embrasser, un léger baiser plutôt cour, mais complètement différent de ceux d'avant.

"Laisse-moi t'aider à oublier tout ça, au moins un cour moment."

Il n'avait effectivement pas renoncé, mais il ne la forçait plus. Il aurait fallu qu'il soit vraiment attardé pour ne pas comprendre qu'elle n'avait jamais couché avec un homme et que sa seule expérience avait été un viol. Il était certain qu'elle n'accepterait jamais. Mais dans la mesure ou se serait le contraire, il devrait être très patient et le serpentard n'a pas de patience.
"Tu n'as qu'à te détendre."

Il avait l'impression que ses mots avaient sonné faux. Il décida de ne pas vraiment attendre de réponse. Elle le repousserait au pire. Il alla déposer de petits baisers dans le cou de la poufsouffle et glissa une main dans son dos détachant son soutien-gorge plus vite qu'il se serait cru capable de le faire! Il prit tout de même son temps lui flattant le dos.

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Lun 30 Mai - 21:27

Ça ira?!? Mais bien-sûr que non! Plus rien n'irait à présent! Mon petit monde presque parfait s'était transformé en un gouffre de malheur et de misère. J'étais coincé dans un puis d'où aucune lumière ne me parvenait .Allais-je arriver à sourire de nouveau. Être heureuse, donner l'impression que rien n'avait changé. Comment les regarder en face?

J'avais la désagréable impression qu'un sort m'avait été lancé. Est-il possible d'oublier quelque chose dans ce genre-là? Je ne voulais pas y croire, comment ils auraient pu faire ça, me faire ça? Mes frères étaient tous de sales hypocrites, menteur dont l'un était doublé d'un meurtrier. Faites simplement que je me trompe...

J'ai baissé les yeux pour éviter le regard du serpentard. J'avais envie d'être seule maintenant. Aussi rapidement qu'il s'était emporté, le serpentard s'était calmé. Ce changement bien que bizarre ne m'a pas trop dérangé. Le troisième année était bien le cadet de mes soucis maintenant.

J'ai eu un brusque mouvement de recule quand il m'a embrassé. Je m'étais préparé à ce qu'il me retienne, mais il n'avait pas bougé. Il me regardait, mais cette fois je ne percevais rien d'effrayant dans ses iris noirs. J'ai pris une grande respiration, sans trop comprendre ce qu'il disait. Comment pourrait-il m'aider a oublier? Mais, j'ai préféré ne pas poser la question. Même si c'était dur jamais je ne voudrais pas oublier. Vivre avec des impressions sans arriver à déterminer pourquoi... Je ne le souhaite à personne.

J'aurais vraiment aimé me détendre comme il le conseillait, c'était épuisant d'être sans arrêt sur mes gardes. Sa grugeait le peu d'énergie qu'il me restait pour ne pas perdre le fil de ce qui se passait. Parce qu'évidement je n'avais pas compris ce qu'il voulait dire, on ne s'attend pas vraiment à ça d'une personne qu'on craint. Mais, j'avais l'impression d'avoir un autre gars devant moi. Quelqu'un de bien? J'me suis interdit d'y penser.

Le vert et argent s'était rapproché, j'ai tenté de reculer encore, mais j'étais déjà Presque adosser au mur. Jme suis raidi, j'avais son souffle chaud dans mon cou, j'étais complètement tendue, paralysé par la même occasion. J'ai bien voulu l'empêcher de défaire ma brassière, mais je ne bougeais pas. J'en étais incapable. Sa main flattait agréablement mon dos. Vraiment, j'appréciais, mais je ne comprenais rien. Était-ce vraiment Yannick? Celui qui m'avait malmener? J'ai posé mes mains sur son torse pour le pousser, il ne s'arrêtât pas.

J'ai fermé les yeux, je respirais a grand coup. Autant que j'appréciais le contact nouveau, autant j'étais dégouté. Pas de lui, il était plutôt mignon lorsqu'il n'était pas méchant. Mais de tout ça. Je n'y arriverais pas.


"Ya...Yannick..."
Si faible, je protestais si faiblement comment aurait-il pu m'entendre? Ou ne le voulait-il simplement pas. J'avais des frisons, différent que ce que je connaissais. Ceux-ci était provoqué par... du plaisir? Mon coeur battait à vive allure. Je devais arrêter ça! Maintenant!!! Mais je n'étais même plus certaine de le vouloir. J'avais l'impression de me détendre, c'était une impression, puisque mon corps était encore raide, mais ce ne serait qu'une question de temps.

J'le laissais faire, partager entre la peur et un sentiment indescriptible que je ne pouvais simplement pas le décrire de plaisir. Je le poussais toujours, c'était un réflexe que je ne pouvais contrôler, j'aurais paniqué depuis longtemps avec son corps contre le mien. J'avais peur, mes souvenirs de ce genre de rapport se ramenait toujours à une profonde aversion, une douleur atroce et au regard malsain me dévisageant.

Mais qu'es-ce que je fais?


"Non!!!" Il ne pouvait pas l'ignorer, ma voix avait résonné plus fort que je le voulais dans un petit cri strident.
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Mar 31 Mai - 0:07

L'atmosphère était palpable. Yannick avait besoin d'une grande maitrise de lui-même pour garder son sang froid et ses bonnes manières. Rajoutez à ça ce qui lui traversait l'esprit et vous comprendrez. Il pensait à Heavy, sa Heavy. Il se força à repousser cette pensée dans le plus profond de sa tête. Après tout, la reine souveraine des serpy n'avait aucun remord a butinée un peu partout sans se soucier vraiment de lui. Alors, maintenant à lui d'en profiter!

Lentement il écarta les poignets de Nathalia pour se donner plus de mouvement. Afin d'éviter les premières protestations il alla l'embrasser faignant n'avoir rien entendu. Il fit glisser une main sur sa cuisse lentement il la remonta. La première année était toute raide, de petits frissons la traversèrent. Il y arriverait, il le sentait.

Mais fautes de manquer de patience, le serpentard tenta de passer sa main à l'intérieur du jean serrer de la poufsouffle. Se montrant beaucoup plus entreprenant. Pourquoi les filles portent des jeans si serrer!!!! Avant d'avoir atteint son but. Elle protesta! c'est une blague? Une honte de gâcher un tel moment.


"C'est rien, laisse toi aller!"
Il avait essayé de se montrer rassurant, mais sa voix avait sonné plutôt presser avec une pointe de méchanceté. Même s'il voulait être gentil il est toujours vexant de se faire repousser.
Sans pensés aux conséquences il fit glisser le pantalon légèrement pour caresser ce qu'il convoitait depuis le début.

"Du calme" Il avait collé son front à celui de Nath, il tentait de la rassurer en continuant son manège. Il l'embrassait de temps a autre.


"Détend toi, ma mi... Détend toi beautée"

Il avait frôlé la catastrophe. Mais il était fier de s'être repris. Comme quoi il arrive encore a pensés!Quant à lui, il perdait son sang froid, mais pas dans le mauvais sens. La situation l'allumait, il y prenait plaisir. Il n'était pas comme tout à l'heure où il la forçait, mais il ne lui laissait pas vraiment le choix. Quelqu'un a monté le chauffage de la pièce? Parce que franchement, il était bouillant de désir. Continuant de rassurer l'être fragile qu'il avait devant lui, il passa les dernières barrières, laissant ses doigts d'expert faire le boulot.

A cette étape, plus question d'arreter! Cette pièce poussiéreuse et sans histoire serait maintenant marqué de la leur à jamais. Leur secret y resterait, il y veillerait. Cette Première année, qui craignait les rapports homme femme arriverait peut-être à ce remetre de squ'on lui avait fait. Si elle passait un bon moment peut-être lui pardonnerait-elle. Il avait vraiment chaud, il prit deux secondes pour enlever son chandail. Mais repris rapidement ce qu'il faisait, il était à l'affut de toute réaction, pas question de la blesser!

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Dim 5 Juin - 1:08

J'ai eu une impression bizarre, ce flot de sentiment contradictoire m'étouffait. Il y a peine quinze minutes, je regrettais plus que tout au monde d'être venu ici. Bien-sûr, je ne peux pas prévoir ce qui se passera dans une journée. Mais ça...

Le troisième année, il ... il s'amusait, mais pourquoi je le laissais faire! Ma petite voie intérieure me criait après, elle bombardait mon cerveau. J'avais mal au crâne. Quand j'ai finalement réussi à lui obéir et à protester. Le serpentard avait tenté simplement de me rassurer. En vain, il n'avait réussi qu'à me faire dresser les cheveux sur la nuque.



"Arrête"

J'étais coincé, sa main frottait ma culotte, j'étais terrifié. Je n'avais même plus la présence d'esprit de le repousser. Peut-être n'en avais-je plus envie? Jle laissais me rassurer, j'écoutais vraiment ce qu'il disait. J'avais besoin de me raccrocher à quelques choses pour éviter de sombrer dans la panique. J'ai finalement levé les yeux vers lui, il affichait un air nullement dangereux. Il était... Il avait l'air concentré sur ce qu'il me faisait. J'ai presque faillit me détendre. Au lieu de ça j'ai brusquement fermé les jambes, ce qui ne là pas pour autant empêcher d'arriver à ses fins.


Je m'attendais à un truc horrible et douloureux. Mais mon inquiétude mise à part, j'ai relâché mon souffle que sans même me rendre compte j'avais retenu. Puis jme suis finalement détendu, je sentais ma respiration s'affoler et mon corps s'embrassait. C'était une nouvelle sensation, je n'arrivais plus à résister. Le troisième année semblait dans le même état. J'ai dû retenir une protestation quand ses doigts quittèrent mon bas ventre. J'avais maintenant en vue le torse impeccable de Yannick. J'ai laissé mes mains le parcourir lentement. Je ne me sentais plus moi-même. J'étais si détendu que j'ai laissé mes cuisses s'ouvrir donnant plus de facilité au vert et argent. Jme laissais tripoter sans rechigner. Mes précédent protestation n'était maintenant que des soupirs de plaisir que je tentais de retenir, honteuse de me laisser aller ainsi.

Comme quoi personne n'est fait en bois. Il est difficile de résister, surtout au point où on en était. Ma honte aurait probablement disparu aussi si un éclair de lucidité ne m'avais pas traversé, ce qui m'a aussitôt tendu au maximum.

Je n'étais pas prête!

Comment lui dire que je ne pouvais pas le laisser aller plus loin? Pas une seule fois il avait prit la peine de m'écouter. Sa main me donnait une toute nouvelle sensation. Le chauffage a été monter? Je n'arrivais pas à me reprendre. Les doigts exper du serpentard s'activait sans arrêt. J'ai compris qu'il tentait de me ' déraidir'. Il gagnerait à ce rythme-là. J'allais le regretter, je devais me reprendre. Des larmes ce sont misent malgré moi à glisser sur mes joues.
Revenir en haut Aller en bas
Yannick Lagacé
Admin
avatar

Masculin

Messages : 114
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de pré-au lard

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Dim 26 Juin - 2:03

Jamais il n'aurait cru qu'un simple devoir l'aurait mis dans cette situation. Le serpentard ayant opter pour la manière douce, poussait son jeu de plus en plus loin, toujours surpris. Elle avait totalement abandonné, laissant Yannick lui donner du plaisir. Celui-ci avait accéléré le mouvement souriant pour lui-même. Son autre main passa sous le t-shirt de la poufsouffle, la brassière déjà défaite n'opposa aucune résistance. Sauf que Yann lui, brulait déjà d'envie de passer à l'étape suivante.
Et malgré tout l'effort qu'il mit à se contenir, il fit glisser la poufsouffle de manière à l'allonger, il alla l'embrasser collant son torse contre Nathalia.

D'une main il essayait de défaire sa braguette, ce qui s'avérait beaucoup plus compliqué que tout le reste. Seulement, le vert et argent fût vite refroidit. Des larmes, elle pleurait. Mais, il n'avait pas été désagréable. Il eu besoin de temps avant de faire le lien. Ce n'était pas sa faute. Pas cette fois. La jaune et noir n'était pas prête, même malgré ses efforts et aussi surprenant que ça puisse vous paraitre, il la laissa tranquille reprenant de son coter son sang froid.

Il eu l'impression que la scène avait été mise sur pauses. Aucun des deux bougeaient ou parlait. Jusqu'à ce que le serpentard aie repris une contenance. Il aida Nathalia à se rassoir, prenant conscience que ses jointures le faisaient souffrir et déposa un léger baiser sur ses lèvres.


" Je vais attendre, mais je t'aurai"

Aucune menace, Yann voyait ça comme un défi à gagner. Il avait toutes ses chances en la mettant en confiance. Elle devait absolument cesser d'avoir peur. Avec le temps ce serait possible, il en était certain. Il avait prit la décision de parler de cette histoire a personne, d'ignorer la poufsouffle dans les couloirs, s'il y avait des gens aux alentours et de profiter seulement du temps seul avec pour finalement arriver à son but.

Heavy vous direz!

Bah, elle restait sa copine... Ce qu'on ne sait pas ne fait pas de mal. Le serpentard avait bien le droit de diversifier un peu. Le changement d'air fait du bien il parait.

Heavy, cette jolie beauté des serpentards avait un caractère très fort. Jamais le troisième année ne pourrait se servir d'elle à sa guise comme facilement il le ferait avec Nathalia.


" Ne me parle pas devant les autres. Ya pas intérêt à s'que quelqu'un soit au courant de tout ça. On est d'accord?"

Une seule réponse était acceptable, même s'il donnait l'impression de lui laisser le choix. Il remit son t-shirt, fit un petit smack sur le front de Nathalia et ouvrit la porte, restant devant jusqu'à obtenir la réponse qu'il voulait.

_________________
3eme année

Serpentard

Grand frère de Salie Lagacé
Revenir en haut Aller en bas
http://156652.forumactif.org
Nathalia Draike
2ème année
avatar

Féminin

Messages : 39
Age : 25

MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   Jeu 14 Juil - 3:50

Mes larmes coulaient, mais je n'étais pas triste. D'accord, je ne mentirai pas. Plus je me détendais plus c'était agréable. Je crois que j'étais simplement terrifiée. Mon estomac était noué à men faire mal, je restais le plus immobile possible, dans ma tête, si je bougeais, je souffrirais. Ma première expérience, car je l'appelais ainsi, juste l'idée de penser à mon viol me pousse à me refermer, à m'écarter et à prendre mes distances avec le monde. Moi qui est normalement une fille que tout le monde apprécient. Alors, non, même parfaitement conscient de ce que j'avais subi j'étais incapable de me l'avouer.
Cette fois là, je m'étais sentit déchiré de l'intérieur. J'avais peur d'avoir mal, je ne devais pas bouger. J'essayais de retenir quelque soubresaut. De plaisir? Oui, je crois bien que s'en était. Étais-je folle? Apès tout, il m'avait forcé. Comment en étais-je arrivée là? Si seulement je comprenais pourquoi j'avais si chaud et pourquoi je pleurais.. Quelques choses clochaient, j'ai baissé les yeux, ma culotte était détendue et le serpentard... Il allait le faire, il ouvrait son pantalon. Je ne devais pas. Cette chose ne devait pas entrer en moi, bon sang, j'aurais si mal. Pitiés Yannick!

Je respirais fort, je pleurais beaucoup. Je saignerai? Comme cette fois... Par le passé? J'aurais mal longtemps, j'avais si peur, mais comment le dire, j'me sentais incapable de prononcer le moindre mots. J'ai cherché tout ça, je l'ai laissé faire... J'avais honte, mais j'étais brulante d'envie. Je n'avais même pas de prise, il avait retiré son t-shirt. Comment me garder une contenance? Puis tout c'est arrêté. Je ne sais pas si c'est ce que je voulais, mais rapidement je me suis sentit soulagée, tout était fini, je n'avais plus rien à craindre. Le silence dans la pièce ne me gêna nullement. J'ai utilisé ce temps pour replacer ma tenu et mettre de l'ordre dans mes cheveux. J'ai frotté mes yeux, heureusement que ne n'était pas maquillée, j'aurais belle figure sinon.

Alors, c'était terminé? Vraiment? Cette journée prenait enfin fin? Je me sentais sale, je n'avais qu'une envie et c'était de me doucher. Je prévoyais déjà me frotter durant une heure entière à l'eau bouillante. Dormir, oublier, tout oubliée encore. Était-ce possible? Je n'ai pas su quoi répondre au serpentard. Il n'avait pas pesé ses mots ou l'avait fait exprès. Mais, simplement pensés qu'il ne lâcherait pas prise. J'ai sentit mon monde s'effondrer. Tout ce que je désirais était d'oublier.


" Personne... Je .. personne.."

Je me suis relevée, je ne le regardais pas. Je ressentais t'en de choses contradictoires. Je devais le haïr pour ce qu'il avait fait. Mais, je sais pas, j'avais pitié je coirs. Peut-être n'était-il pas très en demande auprès des filles, qu'il devait agir de la sorte pour se sastifaire? Pareille pour les deux agresseur? NON!!! C'était totalement différent, rien n'est excusable pour ce qu'ils avaient fait à l'enfant que j'étais. Je savais ce qu'ils étaient, je n'arrivais pas à le dire, le mot juste pour décrire ce genre de personne. Malgré ma peur d'aujourd'hui, rien n'as été comparable à ÇA. Je n'avais pas mal, malgré le dégout et mon impression d'être sale, le vert et argent excepter au début, n'avait rien de comparable.

" Je ferai en sorte... De ne pas rester seule."
Sur ses mots, j'ai brusquement écarté le serpentard et détalé à toute vitesse. Terminé, assez pour aujourd'hui, je rentrais m'enfermer au dortoire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trop de temps pour penser!....[Pv Yannick]{Hot -18}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» Il est temps pour moi de partir ...
» Prendre son temps pour manger
» Il est temps pour moi de voler vers d'autres horizons...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Poudlard,Durmstrang et Beauxbâton :: Phase 1-
Sauter vers: